Retouche photo : mes photographies avant/après

La retouche photo. Quel vaste débat ! Etant graphiste de profession j’y suis forcément confronté et je ne compte plus les discussions enflammées à ce sujet. Doit-on retoucher ses images ? Est-ce que ce n’est pas de la triche ? Du mensonge ? Pire, de la manipulation ? Autant de questions et de réflexions qui reviennent sans cesse, surtout en photographie où il n’est pas rare d’entendre tout de suite “tu l’as retravaillée ? C’est retouché ça, c’est pas possible !”. Aujourd’hui, pas de tabous, puisque j’ai décidé de vous montrer quelques avant-après de mes photos préférées. Vous trouverez donc sur l’image de gauche la photo non retouchée ni recadrée, “brute de capteur” comme on dit, et à droite son développement final. Certaines photos sont plus retouchées que d’autres, certaines ont nécessité 10 minutes devant l’ordi, tandis que certaines ont été faites en même pas 30 secondes. Certains lecteurs seront surpris des différences, d’autres moins. A chacun de se faire sa propre opinion sur ce qui est “acceptable” ou non. Bienvenue dans les coulisses de mes photos !

 

azuré

 


Conclusion

Comme je l’ai dit, la retouche photo est un sujet qui a fait et fera couler beaucoup d’encre (et de pixels). Chacun a sa propre opinion et c’est ce qui rend la chose intéressante. Mais je pense qu’un raccourci est souvent fait dans la tête des gens, car il y a retouche photo et… retouche ! Modifier profondément la nature même d’une photo, en trafiquant à outrance les couleurs, en retirant trop d’éléments et/ou en en rajoutant d’autres (mettre un ciel nuageux par exemple, alors qu’il faisait grand bleu ce jour-là…), voilà autant de pratiques qu’il est difficile de cautionner et qui font du mal à la photographie.

En tant que graphiste, j’adore retoucher mes photos. Nier cet aspect de ma personnalité serait un véritable frein à ma créativité, car la retouche fait partie intégrante de ma démarche. J’aime passer du temps sur mes photos, jouer avec les différents curseurs, travailler la lumière, le contraste, etc… Est-ce que cela dénature mes images ? A vous de vous faire votre propre avis. Pour ma part, je considère la photographie comme une façon d’exprimer des choses, des sentiments. Je n’ai absolument aucune démarche naturaliste lorsque je photographie : montrer un insecte tel qu’il est, l’avoir le plus net possible pour montrer ses détails, tout cela ne m’intéresse au final que très peu (même si je comprends totalement cette démarche).

Tablette wacom
La retouche, c’est tabou, on en viendra tous à bout !

 

Non, retranscrire la réalité telle qu’elle est n’est pas dans mes objectifs. Je cherche au contraire à magnifier la Nature, à trouver le meilleur angle possible, la meilleure lumière, la meilleure émotion. Et la retouche fait partie intégrante de ce processus, car elle me permet d’aller plus loin dans la recherche de cet objectif. Alors pourquoi m’en priver ?

Chacun se fera sa propre opinion, mais n’oubliez pas une chose : soyez toujours sincère avec les personnes qui regardent vos photos. Si on vous demande si vous avez beaucoup retouché une image, répondez sincèrement, en essayant d’expliquer pourquoi vous l’avez fait, ce que cela a apporté à votre photo et au messaque que vous vouliez faire passer. Mais ne mentez jamais, il faut aussi savoir être objectif sur ses photos.

Car de toute façon, croyez-moi, passé un certain niveau, personne n’est dupe 🙂

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Savoir être objectif vis-à-vis de ses photos

 


La retouche photo vous intéresse ?

Mais vous avez peur de vous lancer, car vous pensez que les logiciels sont trop compliqués pour vous ? Pas de panique, cette peur n’est pas justifiée et 90% du temps une belle retouche constituera uniquement à pousser quelques curseurs ! Je vous invite à visiter ma chaîne YouTube pour vous en convaincre. Vous y trouverez plus d’une trentaine de tutoriaux qui vous expliquent comment rendre simplement honneur à vos images, sans les dénaturer. Voici un exemple de ce qu’un de mes abonnés a été capable de faire après seulement quelques heures de pratique sur Lightroom, alors qu’il partait quasiment de zéro.

 

sam goettmann
© Sam Goettmann

 

Et vous, quel est votre avis sur la retouche en photographie ? Êtes-vous pour ou contre ? Votre avis m’intéresse, n’hésitez pas à réagir en commentaire ou sur ma page Facebook.

Sur ce, n’oubliez pas une chose… prenez des photos !

  • Karin dit :

    Le nouveau DXO, PhotoLab est vraiment top outre Prime pour le brui outre Clair view pour surpprimer le voile blanc qui en font un outil indispenssable, il a une nouvelle palette qui pemet de corriger ponctuellement une image avec tous les paramettres présents dans DXO.
    A essayer.

  • Patrick GUEGUEN dit :

    Je les utilise ponctuellement afin de limiter le bruit et d’améliorer la netteté de certaines photos,sinon je ne me sers que de LIGHTROOM.

  • Patrick GUEGUEN dit :

    Bonjour Adrien,
    J’aime beaucoup ce que tu fais,entre autres les tutoriels.Peux-tu me faire savoir pourquoi tu n’utilises pas la suite nik collection et en particulier dfine ainsi que sharpener pro?
    D’avance merci.
    Bonne soirée.
    Patrick.

    • Bonjour Patrick, car Lightroom me convenait parfaitement pour le moment. Mais je suis en train de regarder des solutions alternatives pour les besoins des tutoriaux sur ma chaîne YouTube, et les logiciels que tu cites sont dans la liste. C’est ceeux que tu utilises ?

  • Pierre dit :

    Bonsoir Adrien

    Suite à votre commentaire, je voudrais apporter deux choses que je n’ai pas signalé dans mon commentaire:
    – Toutes les photos sont prises par déclenchement personnel, aucune rafale.
    – Le tri est effectué pour le Volley en connaissant les préférences du Pt du club, c’est lui qui tient le blog, donc un premier tri par moi-même et un deuxième tri par le Pt. Mais je signale que le tri n’est l’exclusion de photos ratées, mais des attitudes déjà vu.
    – Pour la Lutte, c”est différent, le tri est beaucoup plus simple puisque je donne au club l’ensemble des photos que je juges bonnes, cela sert à revoir le combat de chaque lutteur avec l’entraineur.
    Le peu de photos ratée, fait l’objet d’une étude par moi-même pour éviter de reproduire cette erreur.
    – En cas de déplacement dans une autre salle, première chose à faire, connaissant la valeur des isos à afficher, je passe en mode P avec les Isos habituels, l’apn me fait une photo que j’analyse et cette photo me sert de base de départ pour d’autres réglages, car le type de lumière, la disposition des éclairages, la couleur des mur etc… change beaucoup d’june salle à l’autre, que ce soit pour le Volley ou la Lutte.

    Bonne soirée

    Pierre

  • Pierre dit :

    Bonjour Adrien
    Je fais entre 80 000et 100 000 photos de sports par an en moyenne, je part du principe:
    – Faisons de belles photos sans retouche, conservons la retouche pour les quelques photos que l’ont veux sublimées
    Un principe facile pour ne pas être tenté de retoucher ses photos, shootez en jpg direct boîtier et vous aurez des photos tel que vous les voyer sur l’écran de votre apn.
    Sue l’ensemble des photos que je fait, le taux de déchet est < ç 1/1000, et toujours une faute de ma part vu le contexte.
    Je m'explique:
    Photos de sports en salle, Lutte et Volley Ball, c'est à dire des sports ou il y a du mouvement et ou la lumière est rarement comme il le faudrait.
    Un combat de Lutte durée 2x3mn = ~ 500 photos, Volley match en 3 sets normaux = ~ 1 500 photos
    Réglages Lutte ~ 10 000 iso d/~ 4.5 vitesse mini 1/500
    Réglages Volley ~ 10 à 16 000 iso d/ ~ 4.5 Vitesse mini 1/1 000
    Je suis à votre disposition pour plus amples renseignements.

    Je suis tout à fais de votre avis contre la retouche systématique des photos

    Pierre

  • Jo'L Photo dit :

    Je prends mes photos en RAW. Alors voir un fichier RAW sans le développer ( donc sans le retoucher) comment faire ?

    Pour moi il y a une différence entre:

    – développer une photo : c’est à dire ajuster exposition, contraste, et quelques corrections mineurs.
    – et montage photo : rajouter ou supprimer des éléments importants. (bien que cette démarche peut également être artistique)

    Je pense que le débat vient uniquement du fait de la nature humaine (se comparer par rapport aux autres)
    Pourquoi serait-on meilleur que celui qui prend une photo et qu’il la transforme pour aboutir à un chef d’oeuvre.

    Pour moi l’essentiel c’est d’aboutir à une image finale sur laquelle, parmi des centaines de photo, on s’arrête net pour la contempler, pour rêver. C’est celle qui nous interpelle. Peut importe si elle a été juste développé ou bien modifié en profondeur.

    Bien sur ce n’est juste que mon opinion personnelle :o)

    • Et bien merci pour cette opinion pleine de bon sens 😉

      Je pense surtout qu’il faut être honnête avec soi-même et avec les personnes qui voient notre travail. Si une photo est beaucoup modifiée il faut être capable de l’assumer et de le dire, car il n’y a rien de pire que quelqu’un qui se fait passer pour ce qu’il n’est pas.

      J’aurais effectivement dû faire la séparation entre développement et retouche.

      Merci en tout cas de ton passage sur Pose Nature

  • Karin dit :

    Je partage ton avis Adrien, la retouche ne doit être la que pour sublimer l’image prise pas la transformer.