L’Art du camouflage en photographie animalière

Le camouflage en photographie animalière est probablement un des éléments les plus importants dans la réussite d'un photographe. En effet, si vous n'êtes pas capable de vous approcher suffisamment près des animaux, sans vous faire remarquer, il est fort probable que vous rentrerez avec la carte mémoire complètement vide.

Alors afin d'éviter cela, nous allons voir dans cet article comment se camoufler simplement et pour très peu d'argent.

L'art du camouflage en photographie animalière

L'éthique du photographe animalier

Avant de démarrer cet article, il me semblait très important de parler de l'éthique du photographe animalier.

En effet, les techniques que je vais vous apprendre vont vous permettre d'approcher des animaux sauvages de très près, dont la plupart sont craintifs de l'homme et souvent très sensibles au dérangement.

Il est donc de votre responsabilité de ne pas faire n'importe quoi et de ne pas effrayer inutilement les animaux, car les conséquences peuvent souvent être terribles : abandon des petits par les parents, attaques d'animaux acculés, accidents, etc...

Si vous aimez les animaux (et je suis sûr que c'est le cas si vous lisez ce blog...), alors respectez-les s'il vous plait !

Bonne lecture d'article.

[ARTICLE COMPLÉMENTAIRE]

L'éthique du photographe : STOP, ne shootez pas comme ca !

Découvrez dans cet article une vision saine et raisonnée de la pratique de la photographie animalière.

Miniature - Ethique du photographe

L'art du camouflage en photographie animalière

Le camouflage est une méthode de dissimulation. Il permet à un organisme visible ou à un objet de passer inaperçu, en se fondant avec son environnement. - Wikipédia

Se fondre avec son environnement, voilà la clé du succès en photographie animalière pour pouvoir s'approcher suffisamment des animaux sauvages.

Voici les 3 facteurs principaux que vous allez pouvoir utiliser lors de votre sortie pour essayer de devenir invisible :

  • Les vêtements de camouflage
  • Le camouflage de votre odeur
  • Les affûts photo

Pour ne pas avoir un article trop long et parce qu’ils méritent à eux seuls un article complet, nous traiterons les différents affûts photo dans un prochain billet.

Mais voici tout d'abord quelques règles simples à mettre en pratique pour se fondre dans le décor.


Règle n°1 : ÉVITEZ LES COULEURS FLASHIES

On le sait tous, pour passer inaperçu dans la nature, il vaut mieux porter des couleurs neutres, comme du kaki, du marron ou du vert, qui sont des couleurs que l'on retrouve naturellement dans la végétation.

Évitez donc au maximum les couleurs qui se démarquent trop, tel que le rouge, le bleu ou le rose.

Touriste

Mais pensez surtout avant tout à la couleur de la végétation qui vous entoure, puisque vous pouvez constater que sur la photo de droite, mon pantalon est probablement un peu trop sombre par rapport à la couleur des hautes herbes, qui sont plutôt dans des teintes claires.

En effet, selon l'environnement (prairie sèche, forêt dense, champ, etc...) où vous évoluerez vous devrez adapter la couleur de vos vêtements à la flore environnante.

De même, la saisonnalité a également une importance, puisque les arbres et la végétation n'auront pas la même couleur au printemps qu'en Automne, par exemple.

Camos

Différents motifs pour différentes saisons

Prévoyez donc plusieurs tenues que vous pourrez utiliser tout au long de l'année selon les situations.

Sur le même principe, vous imaginez très bien qu'en hiver, dans des environnements enneigés, porter des vêtements très clairs ou complètement blancs sera beaucoup plus efficace. 

Règle n°2 : supprimez les zones claires

Bien que ce soit un très bon début de porter du kaki, il est également très important de camoufler au maximum votre peau, car les animaux détectent en premier les différences de contraste importantes.

La peau étant beaucoup plus claire que les vêtements, c'est donc ce qui trahira votre présence immédiatement.

Pour constater la différence, voici 4 photos différentes prises en rajoutant des accessoires supplémentaires pour cacher ma peau (nous les verrons en détails dans le chapitre suivant).

Camouflage photo
Camouflage intégral

Règle n°2 : Cassez la forme humaine

Est-ce que cela vous est déjà arrivé de croiser sur le bord de la route un chevreuil qui reste complètement insensible au passage des voitures, mais qui, dès que vous sortez du véhicule, s'enfuit à toute allure ?

Comment se fait-il qu'un animal sauvage ne soit pas du tout effrayé par un objet aussi imposant et peu naturel qu'une voiture, mais qu'il s'enfuit dès que vous posez le pied par terre ?

La raison est extrêmement simple : des siècles de chasse ont rendu les animaux sauvages extrêmement craintifs des humains et la moindre apparition d'une silhouette humaine est pour eux signe de grand danger.

Casser votre forme humaine est donc primordial !

Camouflage photo casquette

Heureusement pour nous, c'est extrêmement facile à faire puisque le simple fait de s'accroupir va permettre de tromper l'animal et de nous cacher par exemple dans les hautes herbes.

Nous verrons également dans le chapitre suivant des habits très spéciaux, qui permettent de casser complètement la silhouette humaine, même en restant debout.


LES vêtements de camouflage

Les habits classiques

Ce sont des habits du quotidien possédant un motif camouflage et qui ont l'avantage de ne quasiment rien coûter.

Vous en trouverez facilement dans les magasins de sport, notamment au rayon chasse, mais également sur Internet sur des sites spécialisés, ou tout simplement sur Amazon.

Choisissez des vêtements qui ne coûtent pas cher, car ils s’abîmeront vite au contact de la végétation (ronces, boue, etc...).

Comment camoufler le haut du corps ?

L'été, un simple t-shirt kaki ou à motif camo fera parfaitement l'affaire.

Attention, privilégiez les t-shirts avec des manches longues, afin de camoufler vos avants-bras, comme nous l'avons vu dans le chapitre précédent.

Camouflage photo

Vous pouvez en effet constater sur la photographie de gauche ci-dessus que le fait de relever les manches me rend beaucoup plus visible à cause de ma peau très claire.

De plus, le fait de baisser les manches va vous protéger du pire ennemi du photographe animalier : le tique. 

Pour les périodes un peu plus fraîches ou pour le matin, un gilet sera parfait et particulièrement confortable.

Je préfère personnellement les modèles avec fermeture éclair, ce qui me permet de l'enlever facilement et rapidement si la température augmente dans la journée, ce qui est souvent le cas au printemps.

Pensez également à investir dans une paire de gants au motif camouflage, pour pouvoir cacher également la peau de vos mains.

Préférez un modèle avec un tissu assez fin, pour pouvoir manipuler facilement votre appareil photo.

Certains modèles permettent également de retirer le bout des doigts pour se transformer en mitaines, ce qui est encore plus pratique.

Enfin, si votre écran LCD est tactile, sachez que des modèles plus chers vous permettront de continuer à l'utiliser.

Comment camoufler le bas du corps

Ici rien de bien compliqué non plus, puisqu'un simple pantalon de couleur neutre fera l'affaire.

Pensez cependant à acheter un modèle assez épais, pour éviter qu'il ne se déchire lors de vos balades en forêt, où les ronces sont très nombreuses.

Privilégiez également des pantalons de camouflage avec un tissu naturel, car les matières synthétiques ont tendance à faire pas mal de bruits de frottement, ce qui peut faire fuir les animaux.

Accessoire de camouflage pour la tête

Comment camoufler le visage

Le visage est une partie extrêmement importe à camoufler, car c'est la partie la plus visible de votre corps, et donc la plus facilement détectable par les animaux.

Voici les principaux accessoires que vous pourrez trouver :

  • Les foulards et les écharpes
  • Les casquettes et les bobs
  • Les cagoules

J'aime beaucoup les casquettes, car elles sont passe-partout et si vous croisez des promeneurs, ils ne vous regarderont pas bizarrement.

Favorisez un modèle avec une visière pas trop longue, pour ne pas constamment vous taper avec votre appareil lorsque vous mettez l’œil dans le viseur.

Les foulards et les écharpes sont visuellement plus esthétiques, mais je les trouve très peu pratiques, car ils ont tendance à glisser facilement du visage.

Camouflage photo casquette

Différence d’efficacité entre une casquette et une cagoule de camouflage intégrale

Enfin, les cagoules sont l'accessoire le plus efficace, puisqu'elles permettent de camoufler la totalité de la tête et du visage.

Attention cependant, pensez à utiliser un modèle avec un tissu assez fin et léger, car on peut rapidement suffoquer dedans lorsque les températures sont élevées.

Camouflage intégral

Exemple d'une tenue de camouflage complète, simple et peu onéreuse, mais très efficace dans la majorité des cas


Les tenues 3D de camouflage

Appelées également shaggies ou ghillies, les tenues 3D sont des tenues complètes à enfiler où sont rajoutés des éléments reproduisant ceux de la nature, comme des feuilles ou des fougères.

Elles ne sont pas utilisées que pour la photographie animalière, puisque l'armée les utilise également pour camoufler ses snipers.

Elles sont également utilisées pour le paintball et la chasse.

Ghillie 3D

Exemple d'une ghillie dans une utilisation militaire, avec ici un tireur d'élite camouflé dans les hautes herbes

Leur efficacité est particulièrement redoutable tellement il est facile de se fondre complètement dans la nature.

Il m'est même déjà arrivé d'être en affût et que des promeneurs me passent devant sans me voir.

Il existe principalement trois modèles et chacun a ses avantages et ses inconvénients :

  • Les ghillies en matière plastique
  • Les ghillies en tissu
  • Les capes de camouflage

Les ghillies en matière plastique

Particulièrement légères par rapport à celles en tissu et plus confortables à porter, les ghillies en plastique sont cependant moins réalistes en terme de camouflage.

Attention également au bruit qu'elles produisent, car selon la matière plastique utilisée, le frottement peut provoquer des nuisances sonores qui peuvent être détectées par les animaux possédant une ouïe particulièrement fine.

L'odeur du plastique peut également être détectée par certains animaux, donc n'hésitez pas à laisser la tenue plusieurs jours à l'air libre (je vous en parle dans le chapitre suivant).

Mais le gros avantage, c'est qu'elles sont généralement moins chères que les modèles en tissu.

Les ghillies en tissu

Avec ces ghillies en tissu, le camouflage est particulièrement réaliste et frôle la perfection, puisque vous devenez littéralement une fougère vivante.

Cependant, elles comportent selon moi beaucoup de défauts qui nuisent malheureusement au confort d'utilisation.

Premièrement, la chaleur : avec autant de tissu sur le dos, n'espérez pas tenir plusieurs heures dedans en plein été tellement on suffoque rapidement. Mais lorsque la température est basse, ce défaut devient rapidement un avantage.

Deuxièmement, la matière en tissu accroche ÉNORMÉMENT la végétation, ce qui fait que l'on se retrouve rapidement avec plein de ronces et feuilles accrochées partout sur la tenue, réduisant l'efficacité de déplacement.

Les capes de camouflage

Très ressemblantes aux tenues 3D, les capes de camouflage sont, comme leur nom l'indique, des capes que l'on enfile par le haut et qui n'ont pas de manches.

La plupart ont une capuche intégrée et sont donc très pratiques lorsqu'il pleut, mais elles n'ont pas de pantalon, ce qui en fait une tenue moins complète.

Je les trouve pour ma part moins pratiques qu'une ghillie, car elles ont tendance à se coincer dans la végétation et à se déchirer, à cause de leur ampleur.

Vous en trouverez également en matière plastique et en tissu, comme les tenues 3D.


J'ai pour ma part commencé par une ghillie en tissu, mais j'ai vite abandonné son utilisation pour les raisons que je viens de vous citer.

En effet, au fil du temps j'en avais vraiment assez de ramener la forêt entière dans ma voiture et passer presque une heure à nettoyer la tenue (sans parler de l'odeur au bout de plusieurs sorties...).

Je vous conseille donc d'acheter une tenue en plastique, certes moins réaliste et moins écologique, mais qui aura l'avantage d'être beaucoup plus pratique à utiliser.


le camouflage du matériel photo

Les protections en NÉO-PRENNE

Les protections en néo-prenne sont des housses que l'on vient enfiler sur les objectifs et qui épousent parfaitement leur forme.

Leur avantage est double, puisqu'en plus de parfaitement camoufler votre matériel, elles vont également servir à le protéger des rayures et (un peu) des chocs.

Malheureusement, ces housses, en plus d'être relativement chères, ne sont utilisables que sur un modèle en particulier.

En effet, si vous possédez plusieurs objectifs, il vous faudra acheter le modèle correspondant à chaque objectif, ce qui peut rapidement représenter un budget conséquent.

Bande de camouflage

Les bandes de camouflage

Beaucoup moins onéreuses que les protections en néo-prenne, les bandes de camouflage permettent de recouvrir de la même manière les objectifs photos, mais également les trépieds et d'autres objets.

Leur grand avantage est indéniablement leur prix, puisque plusieurs bandes ne coûtent qu'une dizaine d'euros et sont utilisables sur tous les objectifs.

Privilégiez les bandes sans colle, qui est généralement corrosive pour votre matériel et risque d'attaquer votre objectif.

Elles tiendront peut être moins longtemps que des bandes avec colle, mais si un jour vous décidez de revendre votre matériel, vous serez bien content de ne pas avoir des traces d'usure sur votre matériel.

Les filets de camouflage

Nous parlerons plus en détails de l'utilisation des filets de camouflage dans l'article dédié aux affûts photos, mais sachez que les filets de camouflage peuvent également servir à recouvrir votre matériel.

Leur utilisation est très simple : enroulez grossièrement le filet autour de votre objectif.

A notez également que vous pouvez choisir de très grands modèles, qui vous permettront de recouvrir votre matériel, mais également de vous mettre en dessous et ainsi vous camoufler en même temps.

Mais nous en reparlerons plus en détails prochainement.

Les housses anti-bruits

Les housses anti-bruits sont des objets qui permettent de recouvrir l'appareil photo et d'étouffer le bruit du déclenchement, qui peut très souvent faire fuir les animaux très craintifs.

Certains modèles sont également faits dans une matière camouflage et recouvrent également les objectifs, ce qui permet aussi de remplacer les protections en néo-prenne ou autres filets de camouflage.

Attention, avant tout achat, pensez bien à vérifier que la housse est compatible avec votre appareil photo.


le camouflage de votre odeur

C'est un élément auquel très peu pensent, mais sachez que l'odorat est extrêmement développé chez les animaux et toutes les odeurs qui sortent de l'ordinaire seront pour eux synonymes de danger, et donc de fuite.

Faire attention à votre odeur est donc très important et je dirais même que c'est un facteur qui peut complètement influencer la réussite d'une sortie photo.

Voici quelques bonnes pratiques à mettre en place.

perfume-4148638_1280

Adieu les produits industriels

Le jour de votre sortie photo, oubliez donc le parfum, le gel dans les cheveux, les crèmes sur le corps et autres produits industriels.

De même, évitez de prendre une douche le jour même de votre sortie photo et préférez le faire la veille, car l'odeur du gel douche vous trahira rapidement. 

Si vous ne pouvez pas faire autrement ou que l'hygiène est trop importante pour vous, alors prenez une douche à l'eau claire uniquement (vous pourrez toujours vous laver au savon en rentrant de votre sortie).

Si vous n'avez pas peur de faire fuir votre douce moitié, allez même jusqu'à ne pas prendre de douche pendant plusieurs jours : plus vous serez "sale", plus votre odeur sera naturelle et plus vous vous fondrez facilement dans la nature.


laundry-413688_1280

Adieu la machine à laver

De même, ne lavez JAMAIS vos vêtements de camouflage avec de la lessive ou du savon : c'est le pire repousse animaux qui existe !

En effet, les tissus ont un pouvoir absorbant très important et l'odeur de lessive va imprégner la totalité de votre tenue pendant plusieurs semaines !

Au contraire, plus votre tenue sentira "mauvais", plus elle deviendra indétectable, donc n'hésitez pas à la porter plusieurs fois de suite et même à la stocker en extérieur, dans un sac plastique légèrement entre-ouvert par exemple, afin que l'air naturel l'imprègne.

Et si madame trouve que vous sentez vraiment trop mauvais et qu'elle ne veut plus vous faire de câlins, alors nettoyez vos vêtements de camouflage à l'eau claire, en les laissant tremper plusieurs heures si besoin, afin d'éviter le plus possible l'odeur de savon.

De plus, un autre problème de laver ses vêtements avec de la lessive du commerce est qu'elle contient la plupart du temps des agents azurants.

Agent azurant

Agents azurants présents dans la lessive du commerce

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais sachez que les agents azurants sont des produits utilisés dans les lessives afin de faire "briller" les vêtements et les rendre visuellement plus éclatants.

Le problème, c'est que ces molécules absorbent les ultraviolets et vont ensuite émettre cette énergie par fluorescence (un peu comme les veilleuses pour enfant qui brillent la nuit).

Cette lumière est bien évidemment invisible pour notre œil humain, mais pour certains animaux, les choses sont bien différentes...

En gros, vous pensez que vous êtes complètement camouflé, mais pour des animaux sensibles aux ultraviolets, vous êtes un lampadaire qui clignote de mille feux en plein milieu de la forêt !


Avancez toujours avec le vent de face

Votre odeur sera ainsi indétectable par les animaux que vous approchez, puisqu'elle sera repoussée derrière vous.

Et quand on sait qu'un animal est capable de sentir une odeur à plusieurs dizaines de mètres...

Pour connaître facilement le sens du vent, voici une astuce très simple : utilisez une poire de lavement remplie de talc ou de farine et vaporisez-en un peu dans l'air.

Ces produits sont tellement légers, que la moindre brise vous indiquera tout de suite dans quelle direction avancer.


conclusion sur le camouflage en photographie

Le camouflage en photographie animalière est tout un art et probablement la partie la plus importante à maîtriser, bien avant de savoir régler et utiliser son appareil photo.

En effet, la plupart des animaux sauvages sont très craintifs, il est donc primordial pour le photographe amateur de devenir quasiment invisible pour pouvoir s'en approcher suffisamment.

affut photo camouflage

Sans cette discipline et un minimum d'expérience, photographier des animaux sauvages sera donc très compliqué.

Nous verrons dans un prochain article les différents affûts et cachettes possibles.

En attendant, respectez les animaux et prenez en soin !

Votez pour cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (37 votes, moyenne : 4,54 / 5)
Loading...

L'art du camouflage en photographie animalière

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

À votre​ tour :

Dîtes-nous en commentaire quelles techniques de camouflage vous utilisez ? Vous êtes plutôt billebaude ou affût ?

leaving-comments-social-networks_1325-447

  • Pas mal et complet …. juste pour la ghillie, je n’aime pas du tout le plastique par réaliste, bruillant et on transpire trop 😛

    • Robin dit :

      Perso j’ai la ghuilli en tissu. Elle est très bien lorsque vous fixez votre affût à un endroit précis. J’ai déjà vécu cette situation ou des promeneurs passent à 3/4 mètres à peine sans me voir a l’ombre d’un arbre. Par contre au moindre déplacements la combinaison fait du bruit et récupère des feuilles et des branches au passage.

      Comment faire lorsque l’on transpire beaucoup ? Je marche pas mal lors de mes sorties forêt…

      • Il faudrait savoir ce que vous mettez en dessous, en période chaude enfin pour moi plus 12° j’ai juste un tee shirt manche longue respirant type rando, en dessous de cette température, un thermique respirant type ski en plus … si je dois marcher camouflé, ça me suffit amplement, si je passe en mode affût après un longue marche, j’attends un peu de réguler la température, puis en toute discrétion, une polaire sous la veste de la ghillie.
        Il faudrait savoir ce que vous entendez par tissus, on trouve des ghillie tissus faites sur base treillis très lourde et donc chaude, ou des faite dans un tissus type micro maille avec des effets feuille 3D, moi c’est ce que j’ai ! Je l’ai aussi modifiée en rajoutant des fibres camo . La progression doit être plus lente qu’une progression classique photo déjà bien lente, prendre le temps avant chaque déplacement de choisir son point de chute pour faire des stop réguliers, pour scruter écouter, tu feras moins de bruits

  • Stéphane dit :

    J’ai commandé l’affût Trapogan V6 et je l’attends avec impatience

  • Danièle dit :

    Bonjour Adrien,
    Je te remercie pour ton article.
    Je suis plutôt billebaude mais j’ai acheté une tente de camouflage dont je ne me suis pas encore servie!
    Cordialement.
    Danièle

  • >
    92 Partages
    Partagez92
    Enregistrer
    Tweetez