Fabien Dubessy : interview, livre “Imagine” et conseils

par Adrien Coquelle

“Au naturel” est une série d’interviews de photographes confirmés et reconnus. C’est aussi l’occasion de découvrir des pratiques, des univers et des personnalités incroyables.

Dans ces entretiens, les photographes nous parlent avec passion de leur démarche, sans artifices, ni non-dits : au naturel.

Aujourd’hui, j’ai le très grand plaisir de vous faire découvrir Fabien Dubessy, un jeune photographe professionnel.

Vous pensez que cet article pourrait intéresser un ami ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Chapitre 1

interview de fabien dubessy

Son parcours photographique

Adrien Coquelle
Quotation marks image 03 Photo animalière

Bonjour Fabien et merci d’accepter cette interview qui, je pense, va beaucoup plaire. Peux-tu te présenter pour les lecteurs qui ne te connaissent pas ? Quelle est ton histoire photographique ?

Portrait Fabien Dubessy
Quotation marks image 03 Photo animalière

Mon parcours photographique commence il y a une dizaine d’années en parallèle d’études en écologie et biologie. Dès le début de mes formations, l’appareil photo devient vite un outil indispensable à chaque sortie. 

Il me servait à identifier un sujet ou à ramener une photo « témoignage d’observation » à mes proches afin de partager un peu mes pérégrinations en nature.

Il s’agissait de photographies très descriptives, avec pour seul intérêt l’identification du sujet.

Ayant un attrait particulier pour les oiseaux, je me suis vite spécialisé en ornithologie. C’est pourquoi
les oiseaux font partie des sujets que je photographie le plus, bien que je pratique à peu près tous les genres photographiques liés à la nature : macro, paysage, mammifères, graphisme, etc...

Fabien Dubessy

Après quelques années à travailler en ornithologie, j’ai pris le pari risqué de vivre à 100% de la photographie de nature. C’est-à-dire sans complément financier qui viendrait d’un second métier ou
sans travaux plus rémunérateurs, tels que les mariages par exemple.

Petit à petit mes photos ont évolué, en laissant de côté la partie identification pour tendre vers des
photographies plus créatives.

Aujourd’hui, si un sujet n’est pas identifiable cela m’est égal, car l’objectif de mes sorties n’est plus vraiment le même.

Je suis plus en quête du beau et surtout peu importe qu’il soit rare ou non. J’apporte une très grande importance à la photographie des sujets communs, ceux que l’on trouve dès que l’on ouvre notre porte.


Pile-de-livres-Final-1400px-carré

La sortie du livre photo "imagine "

Quotation marks image 03 Photo animalière

Tu sors un livre intitulé « Imagine », actuellement en prévente sur ton site internet et qui sortira
officiellement le 27 Septembre 2019. Peux-tu nous en parler en détails ? Quelle est l’origine de ce
projet ?

Cela fait plusieurs années que ce projet trotte dans ma tête et il a beaucoup évolué en fur et à mesure des réflexions. Ce qui me conforte d’ailleurs dans l’idée d’avoir pris le temps pour la concrétisation de cet ouvrage, qui est maintenant abouti. 

J’avais envie de faire un livre avec une thématique large, pas sur une seule espèce par exemple.

J’ai remarqué que ce qui me plaisait le plus dans la photographie, c’est de pouvoir se raconter des histoires. L’imaginaire est donc devenu naturellement le thème de mon livre. 

Chaque photographie est à voir comme une invitation à se raconter une histoire, son histoire. Elle sera probablement différente d’une personne à l’autre, et c’est ça que j’aime. 

Changement-de-chapitre-douce-nature-vue-du-dessus-1200px
Aurores-vue-du-dessus-1400px-1

Le livre est à lire d’une manière un petit peu particulière.

Premièrement le lecteur s’immerge dans la photographie. Le temps que l’imagination fasse son travail, ce peut être plus ou moins long.

Ensuite la lecture du titre de la photographie va donner une première information un peu vague de ce que j’y vois personnellement.

Et enfin les plus curieux pourront ouvrir le leporello (livret accordéon) qui accompagne le livre. Dans celui-ci ils découvriront une phrase décrivant de manière très succincte ce que j’imagine dans chaque photographie.

Cette phrase est à prendre comme une amorce d’histoire que le lecteur pourra terminer à sa guise. 

Leporello-plié-1400px-carré
Quotation marks image 03 Photo animalière

Ton livre est séparé en 3 chapitres pour 3 univers différents, peux-tu nous en dire plus sur ce séquençage sans dévoiler le contenu du livre et pourquoi avoir choisi ce fil directeur ? 

Durant la conception et la mise en page d’un livre, il faut faire attention à la cohérence pour éviter qu’il donne une impression de brouillon.

Le séquençage en chapitre me permet d’avoir des univers bien marqués au sein du même livre.

Le lecteur débutera par Essentiel un chapitre fait de gris très clair et épuré parfois assez graphique pouvant suggérer la comparaison avec du dessin. Les ambiances sont très zen et on y ressent le calme.

Ensuite Douce Nature prend le relais avec un éveil de la nature et des couleurs pastelles. Les photos sont toujours épurées mais cette fois avec des environnements colorés. On y ressent une nature bienveillante.

Enfin Songes clos l’aventure avec des photographies plus sombres, teintées de bleu ou d’orange. On est dans le domaine du rêve éveillé ou endormi, et je pense que la personnalité de chaque lecteur ressortira particulièrement dans ce troisième chapitre. 

Fabien Dubessy
Quotation marks image 03 Photo animalière

Tu as fait le choix de l’autoédition, afin d’être totalement libre au niveau de la création de ce projet j’imagine ?  

Effectivement, je porte énormément d’importance à la liberté pour un tel projet.

Un éditeur n’aurait jamais validé mes choix car ils ne sont pas assez intéressants économiquement. J’ai par exemple choisi trois beaux papiers – un pour chaque chapitre – qui sont assez onéreux, surtout pour un grand format de 28x28cm.

La thématique également poserait problème : l’imaginaire n’est pas très commercial, ce n’est pas facile à vendre. 

Avec l’autoédition, j’ai pu faire un livre qui me ressemble vraiment.

Par contre cette liberté à un coût puisque je dois avancer absolument tous les frais liés à l’impression et assurer seul l’intégralité de la distribution.

cerf-de-dos-1400px
Quotation marks image 03 Photo animalière

Tu participes énormément aux concours photo, pour lesquels tu as déjà remporté beaucoup de prix. Qu’est-ce que cela t’apporte et pourquoi participes-tu ? 

Effectivement, je participe régulièrement aux concours internationaux depuis environ 3 ans et j’ai la chance d’y avoir remporté quelques prix.

Ma motivation n’est certainement pas la gloire mais la communication. Lorsque je gagne un concours, je bénéficie d’une mise en avant particulière faisant circuler mon nom.

C’est aussi simple que cela.

En réalité, à ce niveau de concours, une photo gagnante n’est jamais meilleure que les photos finalistes. Elles sont toutes réussies et ont leur place sur le podium.

[ARTICLE COMPLÉMENTAIRE]

La liste des meilleurs concours photo

Découvrez dans cet article plus de 50 concours photo dédiés à la photographie animalière et de nature.

Le jugement d’une photographie est très subjectif, pour un même concours si vous changez le jury, les résultats seront différents. Il ne faut pas trop prendre au sérieux les concours, c’est un peu comme un jeu.

 Ceci dit, ça fait toujours très plaisir d’avoir une photo au palmarès.

Fabien Dubessy
Quotation marks image 03 Photo animalière

Tu as une formation d’ornithologue à la base : est-ce que tu penses que cela t’a permis de progresser plus rapidement en photographie et de te démarquer des autres ? 

Me démarquer des autres, je ne pense pas.

Les oiseaux sont très photographiés, ils attirent et intéressent beaucoup les photographes animaliers. Par contre, progresser plus rapidement, oui c’est certain.

Généralement la photographie ornithologique demande de la réactivité, donc le fait d’avoir des connaissances naturalistes est une aide précieuse pour pouvoir, par exemple, anticiper les mouvements d’un oiseau.

Pour certaines espèces il sera inutile d’attendre la journée devant un perchoir utilisé la veille alors que d’autres, au contraire, vont toujours utiliser les 5-10 mêmes perchoirs.

Fabien Dubessy

Et surtout ma formation d’ornithologue aide beaucoup à prendre conscience de l’impact qu’aurait une mauvaise pratique sur certaines espèces d’oiseaux.

Il est très important de se renseigner sur son sujet avant de le photographier, au risque d’avoir un réel impact négatif sur celui-ci.  

[ARTICLE COMPLÉMENTAIRE]

L'éthique du photographe : STOP, ne shootez pas comme ca !

Découvrez dans cet article une vision saine et raisonnée de la pratique de la photographie animalière.

Quotation marks image 03 Photo animalière

Le nom de ton livre « Imagine » pousse naturellement le lecteur à rêver devant chaque photo et à s’évader. N’est-ce pas contradictoire avec ta formation que de faire des photographies aux ambiances très artistiques, plutôt que naturalistes ? 

Un petit peu.

Les clichés scientifiques m’ont permis de me faire la main avec le matériel, de comprendre et maîtriser toute la partie technique de la photographie.

Mais maintenant ça ne m’intéresse plus.

Si c’est bien grâce à cette première période que j’ai pu apprendre différentes choses, le but de mes sorties n’est plus le même.

Le livre reprend donc ma vision actuelle de la photographie et du plaisir que je ressens en la pratiquant, avec un côté créatif plus développé qu’auparavant.

Fabien Dubessy
Quotation marks image 03 Photo animalière

Si un jour tu devais te séparer de tout ton matériel et ne garder qu’un seul objectif, lequel serait-ce ? Est-ce que tu préférerais faire de la macro, de la photo animalière ou du paysage ? 

Sans hésiter : un objectif macro. Il permet une créativité énorme !

Un minuscule champignon photographié dans son environnement et hop on est déjà dans l’onirisme.

J’adore.

Fabien Dubessy

La vie de photographe de nature professionnel

Quotation marks image 03 Photo animalière

Tu vis aujourd’hui à 100% de tes photographies et de tes stages. Est-ce que c’est aussi dur que ce que l’on dit de vivre de la photographie de nos jours ? Comment est la semaine type d’un photographe professionnel ? 

Oui ce n’est pas un mythe, c’est assez difficile de vivre de la photographie nature. C’est plutôt un choix de vie qu’un choix de métier.

On pourrait imaginer le photographe nature baroudeur, toujours par monts et par vaux en quête de lumières et d’espèces toutes plus incroyables les unes que les autres.

[formation complémentaire]

Apprenez à faire de magnifiques photos pastel dès la prise de vue et obtenez des images beaucoup plus créatives, aux couleurs subtiles.

Je ne sais pas si ce photographe existe mais en tout cas ce n‘est pas moi.

Mon quotidien est plutôt devant un ordinateur à répondre aux mails, à réaliser des dossiers d’expositions, à trier des photos, les imprimer, les contre-coller, etc...

Et quand j’arrive à me libérer un peu de tout ça, je sors prendre l’air et réalise des photos. C’est de loin la partie la plus plaisante mais la moins représentée de mon quotidien.

Je pense que je photographiais plus que maintenant lorsque j’étais amateur.

Fabien Dubessy
Quotation marks image 03 Photo animalière

Pour finir, est-ce que tu t’intéresses à d’autres domaines artistiques que la photographie et est-ce que cela influence ton travail ? 

J’aime beaucoup le dessin, mais malheureusement je ne pratique pas et par conséquent je ne sais pas vraiment dessiner.

Je pense que si c’était le cas je laisserai tomber l’appareil pour le crayon.

Dans ce domaine il n’y a aucune limite à l’imagination.

Je pense que je n’ai pas assez de culture dans le domaine pour que ça ait une influence sur ma façon de réaliser mes photographies.

Imagine - Fabien Dubessy

Imagine - Fabien Dubessy

« Imagine » est un recueil de photographies. C’est le fruit de mes années de photographie. Ce n’est pas juste un « best-of » que je souhaite vous présenter. Ce sont des photographies qui se complètent, s’harmonisent, qui se répondent.

Suivre Fabien sur les réseaux :

conclusion de l'article

interview de fabien dubessy

Merci beaucoup à Fabien Dubessy pour cette interview pleine de partage et de générosité.

N'hésitez pas à visiter son site internet et à précommander son livre afin de valoriser son travail magnifique.

Pour information, pour toute précommande, le livret "Douce Nature" d'une valeur de 12€ est offert également avec le livre "Imagine".

Et si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux, cela prend 2 secondes et me permet de continuer à créer du contenu de qualité.

Bonnes photos à vous !

Signature Adrien C
  • A propos

  • Formations

  • Stages

  • Mon matériel

  • contact

Adrien-coquelle-Accueil

Adrien coquelle

Photographe animalier

Photographe animalier professionnel depuis 2018, je parcours la Savoie à la recherche d'ambiances particulières, pour immortaliser les animaux emblématiques des Alpes.

Je mets également mon expérience à la disposition de mes lecteurs et aide tous les mois des centaines de photographes débutants voulant progresser rapidement et se faire plaisir en photographie animalière et de nature grâce à mes stages et formations.

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (23 votes, moyenne : 4,61 / 5)
loading Photo animalièreLoading...

Les articles similaires :

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

  • Bonjour Adrien.
    Cet interview est super, on y ressent très bien l’amour, l’intérêt ….que Fabien porte à la nature et à la photographie ainsi que la volonté de Fabien ne nous faire partager sa passion pour la photo de nature ( Faune, Flore…) par intermédiaire de son livre.Bravo et un grand merci à tous les deux pour ce super partage

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}