Test Canon RF 100mm macro F2.8 L : SURPRENANT !

par Adrien Coquelle

Menu rapide

En 2021 Canon a annoncé son nouvel objectif macro haut de gamme, le Canon RF 100mm f/2,8 L macro IS USM qui avait la lourde tâche d'ouvrir la gamme des vrais objectifs macro en monture hybride.

Avec une formule optique revisitée et 2 nouveautés inédites sur le marché, cet objectif a de sérieux arguments et donne vraiment envie sur le papier.

Vous êtes intéressé(e) par cet objectif, mais hésitez avant de passer à l'achat ?

Découvrez dans cet article mon test complet du Canon RF 100mm macro, le type de photos que vous pourrez faire avec et si il est fait pour vous ou non.

Youtube

Découvrez la version vidéo de cet article

Chapitre 01

Présentation du Canon RF 100mm f/2.8 L Macro

Canon RF 100mm macro F2.8 L

Canon RF 100mm F2.8L Macro IS USM

Un excellent objectif haut de gamme pour la macrophotographie. Netteté et qualité du bokeh sont au rendez-vous, ainsi que des nouveautés intéressantes sur le marché.

Rapport maximal

x1,4

Stabilisation

Oui

Tropicalisation

Oui

CompatiblitÉ TC

Non

Ouverture max

F/2,8

Ouverture min

F/32

Diamètre du filtre

67mm

Poids

730g

Prix

1 594€ à sa sortie

Les caractérisitiques physiques

Petite présentation générale de l’objectif : le fût mesure 148mm de long pour un poids de 730g, avec 17 éléments répartis en 13 groupes.

C'est légèrement plus encombrant que le Canon EF 100mm macro, mais c'est un objectif que j’ai trouvé très agréable à utiliser, ni trop lourd ni trop léger et qui tient vraiment bien en main lorsque l’on photographie à main levée et que l'on cherche à être stable.

Les lentilles bénéficient, d'après Canon, d'un traitement antireflet "Super Spectra", ainsi que d'une lentille frontale traitée à la fluorine, avec une surface concave (courbée vers l’intérieur).

Ce traitement spécifique permet de contribuer à supprimer l’aberration sphérique en photographie très rapprochée et d'apporter une netteté importante aux images.

Canon RF 100mm F2.8L Macro IS USM
DSC5245 Photo animalière

L'optique est également totalement tropicalisée, donc résistante à l’humidité et à la poussière, ce qui est un très bon point, car en macro on se retrouve très souvent dans la rosée du matin.

Personellement je n’ai pas hésité à le malmener grâce à cela et à le poser régulièrement au sol dans l’herbe mouillée et l’objectif n’a rencontré aucun souci d'humidité.

Les différents réglages du Canon RF 100mm macro

Vous retrouverez sur l'objectif différents boutons et bagues permettant de personnaliser son utilisation :

  • La bague de contrôle personnalisable
  • La bague de mise au point
  • La bague SA control
  • Les boutons de réglages
Bagues-du-Canon-RF-100mm-macro

La bague de contrôle personnalisable

A l'avant de l'objectif se trouve tout d’abord une bague personnalisable permettant d'y assigner le changement d'un paramètre de votre choix.

C’est quelque chose que l’on retrouve de plus en plus sur les objectifs hybrides et qui permet, par exemple, de modifier rapidement l’ouverture du diaphragme, comme on le faisait du temps de l’argentique.

Vous pourrez bien entendu y attribuer une autre fonction si vous le souhaitez, comme la sensibilité ISO ou la correction d'exposition.

C'est une habitude à prendre lorsque l'on vient du monde des reflex, mais avoir la possibilité d'utiliser cette bague pour changer rapidement un réglage est intéressante et j'ai beaucoup apprecié de pouvoir l'utiliser sur le terrain.

DSC5246 Photo animalière
DSC5248 Photo animalière

La bague de mise au point

Au milieu de l'objectif, on va retrouver la bague de mise au point.

Celle-ci est plutôt large, même si j'aurais préféré qu'elle soit un peu plus grosse pour une prise en main encore plus optimale, mais la matière utilisée est très agréable au toucher.

La course de la bague est particulièrement fluide à utiliser, ce qui est un très bon point pour la macro, où on cherche souvent à faire la mise au point au millimètre près.

Sur le terrain elle est donc très agréable à utiliser et permet d’aller faire très précisément le focus sur les yeux des insectes.

DSC5247 Photo animalière

La bague SA control

On va également retrouver une nouvelle bague nommée "SA control", qui permet de contrôler les aberrations sphériques et de jouer sur l’aspect du bokeh.

Je vous en parlerai plus tard dans l'article, mais c’est une fonctionnalité nouvelle sur le marché et qui est très surprenante à utiliser !

Les boutons de réglages

Pour terminer, vous retrouverez également plusieurs boutons de réglages, assez classiques sur une focale macro, mais bien pratiques à utiliser :

  • La stabilisation optique, permettant de gagner, selon Canon, jusqu'à 5 stops en utilisation hors macro, 2 stops au rapport 1:1 et 1 stop au rapport 1,4:1
  • Le limiteur de mise au point, permettant de ne faire la mise au point que de 1,26m à 0,5m, de 0,5m à l'infini ou sur toutes les distances
  • Le bouton autofocus/mise au point manuelle

Mais où est l'écran de contrôle de la mise au point ?

Par contre, absence totale d’écran indicateur de mise au point sur cet objectif et qui était pourtant bien présent sur la version reflex.

C'est vraiment très surprenant de la part de Canon, car sur un objectif macro on aime bien savoir à quelle distance et rapport de grandissement on se trouve.

Certes, on peut avoir cette information directement sur l’écran arrière de l’appareil photo, mais seulement lorsqu’on est en focus manuel, donc c’est vraiment dommage de ne pas l’avoir mis sur le fût.

Canon-RF-100mm-macro-VS-Canon-EF-100mm-macro

A gauche la version reflex avec l'écran de contrôle situé sous le liseret rouge, à droite la version hybride sans l'écran

Surtout que la grosse nouveauté de cet objectif, et qui le rend particulièrement intéressant et unique, c’est sa capacité à aller jusqu’à un rapport de grandissement de x1,4, alors que la plupart des objectifs macro sont limités à un rapport de x1.

Alors oui, il existe des objectifs qui permettent d’aller encore plus loin, par exemple à x2, notamment chez la marque Laowa qui s’est spécialisée là-dedans, mais ces objectifs sont complètement manuels, donc : pas d’autofocus, pas de réglage automatique de l’ouverture et pas de suivi des personnes ou des animaux, là où ce Canon RF 100mm macro garde tous ces automatismes.

Est-ce que c’est un argument de vente vraiment intéressant et surtout est-ce que cela justifie un prix de 1 549 euros à sa sortie, bien supérieur à la concurrence ?

Et bien c’est ce que nous allons voir tout de suite avec le test sur le terrain !

Chapitre 02

Utilisation sur le terrain

Utilisation de l'autofocus

Doté d'une double motorisation Nano USM, Canon annonce sur cet objectif une mise au point plus rapide et silencieuse que son prédécesseur.

Sur ce point, je vais être honnête : je n'ai pas vraiment testé en profondeur l'autofocus, car je photographie à 99% sur trépied avec la mise au point manuelle et l'utilisation de la loupe sur l'écran arrière de l'appareil photo, afin d'être extrêmement précis.

D’ailleurs, je vous déconseille d’utiliser l’autofocus en macrophotographie, car le niveau de précision n’est pas suffisant et il n'est pas capable de faire le focus au millimètre près, ce dont on a besoin très souvent dans ce domaine.

Très bon en situation "classique", plus compliqué en macro

Mais d’après quelques tests que j’ai fait, ça m’a l’air quand même très bon et l’objectif accroche bien dès qu’on change de plan et qu’on l’utilise pour d’autres domaines que la macro, donc sur des sujets assez éloignés.

Car oui, comme je viens de le dire, en utilisation plus rapprochée l'autofocus a beaucoup de mal à accrocher le sujet et patine souvent à l'infini, comme vous pouvez le voir dans ma vidéo YouTube présente au début de cet article.

Malheureusement, toutes les focales macro ont du mal dans ce domaine et ce Canon RF 100mm macro ne déroge pas à la règle, c'est pourquoi je tiens à insister sur le fait qu'il vaut mieux passer par la mise au point manuel pour photographier les insectes et petites fleurs.

Cependant dans une utilisation plus classique, comme pour du portrait par exemple, l'autofocus marche très bien et couplé à la reconaissance du sujet du R6, il est très dififcile de louper ses photos.

Papillon Apollon

Sur de "gros" sujets comme cet apollon, l'autofocus s'en sort beaucoup mieux que sur de petits papillons

Le focus breathing

Derrière cet anglicisme (désolé, il n'existe pas d'expression en français...), se cache un défaut optique particulièrement dérangeant.

Lorsque l'on va modifier la mise au point, certains objectifs vont en effet avoir la facheuse tendance à modifier plus ou moins légèrement le cadrage de l'image, avec une sensation de zoom ou de dézoom.

Malheureusement, c'est souvent le point faible de toutes les optiques macro sur le marché et ce Canon RF 100mm ne sera pas l'exception qui confirme la règle : le focus breathing est assez présent dès qu'on change la mise au point.

Si ce n'est pas forcément très dérangeant en photographie, cela peut par contre poser problème dès que l'on passe sur une utilisation vidéo, donc attention à ce point si c'est votre envie.

Utilisation de la stabilisation optique

Comme je l'ai dit juste avant, je photographie dans l'extrême majorité des cas sur trépied, je ne suis donc pas un grand utilisateur de la stabilisation optique, car je ne suis jamais vraiment satisfait de la netteté de mes photos à main levée.

Malgré tout, j'ai fait plusieurs essais pour les besoins de ce test et je dois avouer que la stabilisation optique est particulièrement efficace sur le Canon RF 100mm macro.

On peut photographier facilement avec des vitesses lentes si on fait de la proxiphotographie, donc un peu loin du sujet, tout en gardant une netteté très intéressante.

J'ai pu constater une bonne différence entre une photo prise avec la stabilisation et sans la stabilisation, c'est donc un confort d'utilisation qui n'est pas négligeable, surtout si vous aimez photographier à main levée.

Par contre, dès qu’on s’approche un peu et qu'on atteint le rapport 1:1 ou plus, il ne faut pas se leurrer : on atteint vite les limites de ce qu’est capable de faire une stabilisation optique et il n’y a pas de miracles, on va rapidement avoir du flou de bougé si on tremble un peu trop.

Canon 100mm macro rapport x1,4

Mais ce n'est pas impossible non plus, la preuve avec cette image prise à main levée à un rapport de x1,4

D'ailleurs je le rappelle, Canon annonce jusqu'à 5 stops en utilisation hors macro, mais seulement 2 stops au rapport x1 et 1 stop uniquement au rapport x1,4, donc attention à ce point.

Cependant, couplé à la stabilisation du capteur d'un R5, R6 ou d'un R3, cela permet d'atteindre un gain de 8 stops en utilisation hors-macro, ce qui devrait ravir les vidéastes qui aiment travailler à main levée.

Chapitre 03

La qualité des photos

Avant de démarrer ce chapitre, je tiens à préciser que l’objectif m’a été envoyé en prêt par mon partenaire IPLN.

J’ai eu une quinzaine de jours pour le tester vraiment en profondeur, puisque j’ai profité des stages photos que je donne en Savoie pour photographier de manière assez intensive, avec plusieurs milliers de photos prises en seulement quelques jours.

Je l’ai utilisé exclusivement sur un Canon R6, qui a un capteur plein format de 20 millions de pixels, donc toutes les photos que vous pouvez voir dans cet article ont été faites avec cet appareil photo.

Je tiens aussi à préciser que je ne ne vous montrerai pas de tests pris sur une mire et que je ne parlerai pas de données techniques "poussées", car ce genre de choses ne m’intéressent absolument pas et, pour moi, ne reflètent pas la réalité du terrain et la qualité d’un objectif.

Ce qui m’intéresse lorsque je teste un objectif, c’est de savoir quelles images je vais pouvoir faire avec, si je vais pouvoir créer des images qui sortent de l'ordinaire ou non et surtout de le tester en situation réelle et sur de vrais sujets macros, comme je le ferai avec mon propre matériel.

Alors est-ce que les photos sont de qualité ?

C'est ce que nous allons voir tout de suite !

68A3880 Modifier Photo animalière

Le rendu du bokeh

On ne va pas y aller par 4 chemins : la qualité du bokeh est excellente et permet d’obtenir des arrières-plans très dilués ou au contraire bien texturés, mais tout en conservant quand même de la douceur.

A pleine ouverture, tout est bien dilué autour du sujet et même en fermant un peu le diaphragme on conserve une douceur très intéressante.

Ascalaphe

C’est vraiment un style de photo que j’adore faire et cet objectif permet de créer des ambiances vraiment intéréssantes.

En même temps, Canon sait faire des objectifs de qualité depuis des années et le prouve encore avec ce 100mm macro f/2,8.

Donc si vous aimez comme moi ce genre d’ambiances très douces, c’est clairement un objectif qui vous permettra d’obtenir des résultats très satisfaisants.

En contre-jour, ce Canon 100mm macro F/2,8 est également très bon et permet d'obtenir des ambiances et des couleurs très agréables.

Au niveau du vignettage, c’est assez limité et je n’ai jamais eu d’aberrations chromatiques, même en contre-jour.

Ce sont de toute façon des défauts qui se retirent facilement au développement, mais c'est appréciable de ne pas en avoir beaucoup dès la prise de vue.

Sur des situations plus atypiques et techniquement plus difficiles, l'objectif s'en sort également très bien et permet d'obtenir ce genre d'ambiances.

68A2480 Photo animalière
68A2628 Modifier Photo animalière

Comme vous pouvez le voir sur ces deux exemples, les ronds sont parfaitement circulaires au milieu et légèrement en forme "d'oeil de chat" sur les côtés, mais l'effet est plutôt contenu.

Bref, c’est tout ce qu’on attend d’un bon objectif macro : de beaux contrastes, de belles couleurs même en RAW, un bokeh bien maîtrisé et de la douceur dans les transitions.

La netteté des images

Au niveau de la netteté, on est sur un objectif macro, donc forcément ça pique beaucoup et ce dès la pleine ouverture.

En fermant un peu le diaphragme, on va forcément gagner encore plus en netteté, mais le fait de pouvoir faire des images bien nettes même à F/2,8 est un excellent point pour ceux qui aiment avoir beaucoup de flou tout autour du sujet.

68A0213 Modifier Photo animalière
68A0177 Photo animalière

Et même quand je suis un peu loin du sujet et que je fais plutôt de la proxi, les sujets sont bien nets, comme vous pouvez le voir sur la deuxième image juste au dessus, où la zygène était très éloignée.

Bref, c’est un vrai plaisir de zoomer dans les photos et de les retravailler sur ordinateur, car on découvre souvent des détails qu’on ne voit pas forcément à l’oeil nu.

Je ne l’ai pas testé sur un capteur beaucoup plus défini, comme le R5, mais à mon avis ça doit piquer très très fort.

Exemples de photos prises avec le Canon RF 100mm macro F/2.8 L IS USM

Des images valant plus que des mots, voici un "best-of" de mes photographies prises ces 15 derniers jours avec cet objectif, avec plein d'ambiances différentes et afin de vous montrer ce qu'il est possible d'obtenir avec.

Pour rappel, toutes ces photos ont été prises avec un Canon R6 et pour la très grande majorité sur trépied et en focus manuel.

Si vous souhaitez apprendre à obtenir ce genre de photos dès la prise de vue, vous pouvez vous inscrire à ma formation "L'art des photos pastel" ou un de mes stages de macrophotographie créative pour 2023.

Chapitre 04

Deux fonctions uniques sur le marché

L'arrivée de ce Canon RF 100mm macro a également bouleversé à sa sortie le marché de la macrophotographie.

En effet, cette focale atypique a apporté à elle seule deux nouveautés uniques :

  • Un rapport de grandissement maximal de x1,4 tout en conservant les automatismes
  • Une bague "SA Control" permettant de modifier l'aspect du bokeh

Alors est-ce que ces deux fonctions valent le coût financier ou bien est-ce que c'est simplement du marketing pour justifier un prix plus élevé que la concurrence ?

C'est ce que nous allons voir tout de suite !

Utilisation du grandissement x1,4

C'est le plus gros argument marketing de cet objectif : son rapport de grandissement maximal de x1,4 tout en conservant tous les automatismes, là où tous les autres objectifs sont limités au x1.

Pour rappel, il existe bien des objectifs permettant d'aller au rapport x2, mais ce sont tous des objectifs complètement manuels.

Ce rappport permet de s’approcher à 8,6cm du sujet, donc autant vous dire qu'à une telle distance, il faut faire très attention à ses gestes pour ne pas faire fuir les insectes trop craintifs !

Pour ma part, j’ai au contraire tendance à m’éloigner du sujet et à faire de la proxiphotographie plutôt que de la vraie macro, j’étais donc assez curieux de voir ce que j’allais pouvoir faire avec ça.

Canon RF 100mm macro au rapport x1,4
68A2930 Photo animalière

Au final, je me suis surpris à prendre du plaisir à essayer de photographier des sujets que je ne prends pas d’habitude.

C’est une autre façon de travailler, mais le fait d’avoir la possibilité de se rapprocher encore plus augmente fortement les possibilités en terme de composition.

Alors, bien évidemment, on pourrait faire pareil en utilisant des bagues-allonges sur un objectif plus classique, mais pouvoir obtenir les mêmes résultats sans avoir besoin de retirer l’objectif est un vrai gain de temps et de confort sur le terrain, ce qui n’est pas négligeable.

68A2860 Photo animalière
68A2811 Photo animalière

Après, est-ce que cela justifie de mettre plusieurs centaines d’euros supplémentaires dans cet objectif (comparé à la concurrence) pour avoir ce rapport de grandissement ?

Ça, il n’y a que vous pour le juger et savoir si la vraie macro, avec de gros rapports de grandissements, vous intéresse ou non.

En tout cas, personnellement, j’ai trouvé que c’est une option bien appréciable, même si ce n’est pas vraiment mon style de photo.

68A2772 Photo animalière

Utilisation de la bague "SA Control"

L’autre grande nouveauté de ce Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM, c’est sa bague "SA Control", qui permet de jouer sur les Aberrations Sphériques.

C'est une fonctionnalité qui est inédite, puisqu'à ma connaissance il n'existe aucun autre objectif ayant cette option sur le marché.

Concrètement, cette bague permet de changer l'alignement des lentilles, ce qui provoque un changement du bokeh qui va être particulièrement marqué lorsque vous allez réussir à insérer des ronds lumineux dans l'arrière-plan.

Dans la théorie, son principe est plutôt simple :

  • Tournez la bague SA Control du côté négatif et le bokeh sera plus doux
  • Tournez la bague SA Control du côté positif et le bokeh sera plus dur et plus nerveux

Par contre, en pratique, son utilisation est beaucoup plus compliquée, car vous pouvez constater, sur cette série de photos, que les résultats sont assez surprenants.

En effet, lorsque la bague SA Control va être utilisée en mode négatif, le bokeh va effectivement s'adoucir et se flouter encore plus, mais le sujet va également devenir totalement flou.

Une impression de "dézoom" plus ou moins important va également se ressentir, alors que je n'ai absolument pas changé mon cadrage.

A l'inverse, en mode positif le bokeh va se durcir et être plus "agressif" et l'image va être "zoomée" par rapport au réglage initial.

C'est donc une fonctionnalité qui est assez déroutante à utiliser et malgré de nombreux essais, je n'ai jamais vraiment réussi à obtenir un résultat satisfaisant dès la prise de vue, car mon sujet était toujours flou, quoique je fasse.

La seule solution pour moi, pour exploiter vraiment cette bague, est de fusionner deux photos ensemble en post-traitement : celle avec le réglage à zéro pour avoir le sujet net et une autre avec le bokeh modifié.

oVoici ce que cela peut donner en fusionnant l'image de base et celle prise à un réglage de +4 :

Canon SA Control

Dans cette configuration le résultat peut éventuellement être intéressant et ajouter une touche de créativité aux images, mais sa mise en place demande du temps et des contraintes particulières.

En effet, tout d'abord sur le terrain le sujet doit être totalement immobile, sinon la fusion sera impossible, car la différence entre les deux images sera trop importante.

Et surtout, cela demande du temps et des connaissances en post-traitement pour aller détourer précisément le sujet et obtenir un résultat naturel, ce qui n'est pas donné à tout le monde.

Bref, en l'état je n'ai pas vraiment trouvé cette nouvelle fonctionnalité intéressante, même si elle a le mérite d'exister et de proposer quelque chose de différent.

 A voir cependant si Canon arrive à améliorer cet effet sur de futurs objectifs...

Chapitre 05

Canon rf 100mm macro vs ef 100mm macro : lequel choisir ?

J'ai voulu également le comparer avec son grand frère, le Canon EF 100mm macro F/2,8 L, sorti il y a plusieurs années pour les appareils photos reflex de la marque rouge.

Je possède en effet cet objectif depuis plusieurs années et il a été mon premier vrai objectif macro, c'est donc une bonne occasion pour le comparer avec cette nouvelle version hybride.

Pourquoi le comparer avec lui ?

Car vous pourrez également utiliser cet objectif sur un appareil hybride grâce à une bague d'adaptation, il est donc intéressant pour les possesseurs de la version EF de savoir si passer à la version hybride justifie ou non le coût financier.

Voici donc leurs principales différences.

Canon-RF-100mm-macro-VS-Canon-EF-100mm-macro

Les différences physiques et optiques entre les deux objectifs

Tout d'abord, avec une formule optique totalement revisitée et des lentilles en plus, la version RF gagne forcément en poids et taille.

Cependant, une fois le pare-soleil monté, l'encombrement s'inverse, puisque la version EF est légèrement plus longue, comme vous pouvez le constater sur l'image précédente.

Voici également un tableau de toutes les différences techniques entre les deux objectifs.


RF 100mm macro F/2,8 L IS USM (version hybride)

EF 100mm macro F/2,8 L IS USM (version reflex)

Longueur

148mm

123mm

Poids

685g

625g

Distance minimale de MAP

0,26 m

0,30 m

Rapport maximal

x1,4

x1

Stabilisation

5 stops en utilisation hors-macro

2 stops au rapport x1

1 stop au rapport x1,4

4 stops en utilisation hors-macro

2 stops au rapport x1

Diamètre du filtre

67mm

67mm

Nombre de lamelles

9

9

Tropicalisation

Oui

Oui

La différence des photos entre les deux objectifs

Car ce qui nous intéresse le plus, c'est avant tout la différence entre les photos, voici les différents points qui vont différencier les deux objectifs en terme de qualité d'image.

Canon RF 100mm macro VS Canon EF 100mm macro 3 scaled Photo animalière

La différence de netteté

Point le plus important lorsque l'on test un objectif macro : est-ce que ça pique fort ?

Dans les deux cas, les objectifs montrent une très belle netteté dès la pleine ouverture et je n'ai vu pour ainsi dire aucune différence entre la version reflex et la version hybride.

Cela peut paraître surprenant, car la version hybride de ce Canon 100mm macro possède une formule optique complètement différente, pourtant les résultats sont pour moi assez clairs : les deux objectifs proposent un niveau de netteté quasiment identiques.

Canon RF 100mm macro VS Canon EF 100mm macro 2 scaled Photo animalière

La différence des couleurs

Au niveau des couleurs, même constat : elles sont quasiment identiques !

Pour chipoter un peu, je pourrais dire que les noirs sont légèrement plus denses sur la version hybride, avec également un tout petit peu plus de contraste sur l'ensemble de l'image, mais il faut vraiment avoir un oeil expert pour voir la différence.

Canon RF 100mm macro VS Canon EF 100mm macro 4 scaled Photo animalière

La différence du bokeh

Et comme on dit, jamais deux sans trois, puisque la différence sur le bokeh est quasiment imperceptible à l'oeil nu également.

Dans les deux cas, la transition entre le flou et le net est parfaitement maîtrisée et les résultats sont très convaincants.

La seule différence va se jouer sur le cadrage, puisque le fait d'utiliser la bague d'adaptation sur la version EF va jouer l'effet d'une bague-allonge, mais, encore une fois, la différence est vraiment très minime.

Faut-il passer sur la version hybride ?

En conclusion, si vous possédez déjà la version reflex, la question de passer sur la version hybride peut se poser, tant les différences en terme de rendu d'image sont difficiles à perçevoir pour un oeil amateur.

Une simple bague d'adaptation coûtant une centaine d'euros vous permettra en effet de continuer à utiliser votre ancien objectif, tout en conservant la même qualité de photos.

Alors certes, vous n'aurez pas accès au rapport x1,4 que propose la version RF, ni à la bague de Control SA, mais à vous de voir si vous en avez besoin ou non.

Par contre, si vous n'avez pas encore d'objectif macro, la différence de prix entre les deux configurations sera "négligeable", puisque vous devrez débourser :

Donc, si c'est votre cas et que vous pouvez vous permettre de dépenser 240€ de plus, je vous conseille de partir directement sur la version hybride : vous aurez la même qualité d'image, mais avec beaucoup plus de possibilités en terme de composition et de créativité.

[article complémentaire]

 Découvrez dans cet article mon test complet du Canon EF 100mm Macro L, un objectif idéal pour la macrophotographie

Canon-100mm-Macro_Miniature

Chapitre 04

Les inconvénients

Pour terminer, nous allons voir les inconvénients de cet objectif, car oui il y en a quelques uns : aucun objectif n'est parfait.

Inconvénient n°1 : l'absence d'écran de contrôle de la mise au point

Premièrement, je l’ai dit au début de l'article, mais l’absence d’indicateur de distance de MAP sur l’objectif est pour moi très surprenante, surtout que Canon communique beaucoup sur le fait que l'on puisse aller jusqu’à un rapport de grandissement de x1,4.

Même si ce n’est pas forcément l'élément le plus utile, sur le terrain ça m’a pas mal fait défaut, surtout quand j’essayais de dépasser le rapport x1 pour les besoins de ce test.

Oui, on peut avoir cette info sur l'appareil photo, mais seulement en focus manuel, donc dommage !

Lentille-arrière-du-Canon-RF-100mm-macro-F-2,8

Inconvénient n°2 : la vulnérabilité de la lentille arrière

Deuxièmement, la lentille à l’arrière est beaucoup trop vulnérable, car si on retire l’objectif de l’appareil on peut voir qu’elle est vraiment à raz de l’objectif.

Donc si on n’est pas hyper-prudent, pour moi, il est inévitable qu’à force de le manipuler, il y aura forcément des rayures sur cette lentille un jour ou l’autre.

Canon SA Control

SA control réglé à +4

Inconvénient n°3 : une fonction SA Control difficilement utilisable

On pourrait également reparler de la bague de controle SA qui, malgré plusieurs tests, est selon moi compliquée à utiliser, voir carrément inutilisable si on ne fusionne pas plusieurs photos ensemble en post-traitement.

C’est une nouveauté sur le marché, mais pour le moment je ne vois pas trop où est l’utilité, mais à voir si Canon arrive à améliorer cet effet dans le futur.

Canon-RF-100mm-F2.8-L-Macro-IS-Lens-Top

Inconvénient n°4 : le prix par rapport à la concurrence

Et pour terminer, quatrième inconvénient, c'est logiquement le prix, car avec un tarif de 1 549 euros à sa sortie, on est au dessus de ses concurrents.

A titre de comparaison, le Nikkor Z MC 105mm F/2.8 VR S est à 1 199 euros, tandis que le Sigma 105mm F2.8 DG DN MACRO Art en monture Sony et Panasonic est aux alentours de 750 euros.

Alors oui, on a la possibilité d’aller jusqu’à un rapport de grandissement de x1,4, tout en conservant les automatismes et une stabilisation optique efficace, mais encore faut-il en avoir l'utilité.

Personnellement, comme je l'ai dit, je photographie à 99% sur trépied en focus manuel et je fais principalement de la proxiphotographie, donc pour moi la question se pose.

Donc est-ce que le fait de garder ces automatismes justifie son tarif ?

Ça c’est à vous de voir en fonction de votre utilisation, de vos envies et de votre budget.

Avantages

  • Le rapport de grandissement de x1,4
  • La qualité et la netteté d'image dès la pleine ouverture
  • Un bokeh très doux, avec des transitions net/flou très bien maîtrisées
  • Une stabilisation optique performante
  • L'autofocus rapide et silencieux en utilisation hors-macro

Inconvénients

  • L'absence d'écran de contrôle de la distance de MAP sur l'objectif
  • Une bague de contrôle des aberrations sphériques difficilement utilisable dès la prise de vue
  • Le prix supérieur à la concurrence
  • L'autofocus perfectible en utilisation proxi/macro (mais est-ce vraiment un défaut dans ce domaine ?)
mockup creativite

3 guides gratuits

Devenez (Enfin) créatif en photo

Découvrez dans ces guides 100% gratuits les techniques que j'ai utilisées pour remporter plusieurs concours photo au bout de seulement quelques mois de pratique.

Chapitre 05

Conclusion sur le Canon RF 100mm macro F/2,8 L

En conclusion, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à utiliser ce 100mm macro.

Canon sait faire depuis très longtemps des objectifs d’excellente qualité et ce modèle haut de gamme ne déroge pas à la règle.

La qualité des images est excellente, l’objectif est très agréable à utiliser et surtout il permet d’obtenir un style d’image que j’aime et je me suis vraiment éclaté avec pendant ces 15 jours.

Donc pour moi le contrat est parfaitement rempli et cet objectif est un must-have pour tout macrophotographe étant chez Canon et souhaitant se faire plaisir avec une optique haut de gamme.

Si vous avez aimé cet article et que cet objectif vous intéresse, n’oubliez pas de passer par mon partenaire IPLN pour l’acheter avec le code créateur ADRIEN, ça m’aide énormément et me permet de continuer à vous proposer ce genre de tests de matériel photo.

Bonnes photos !

Signature-Adrien-Coquelle

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne : 4,43 / 5)
loading Photo animalièreLoading...

Pose-Nature-x-IPLN
Canon RF 100mm macro F2.8 L

Canon RF 100mm F2.8L Macro IS USM

Un excellent objectif haut de gamme pour la macrophotographie. Netteté et qualité du bokeh sont au rendez-vous, ainsi que des nouveautés sur le marché intéressantes.

Ma note finale :

Rapport maximal

x1,4

Stabilisation

Oui

Tropicalisation

Oui

CompatiblitÉ TC

Non

Ouverture max

F/2,8

Ouverture min

F/32

Diamètre du filtre

67mm

Poids

730g

Prix

1 594€ à sa sortie

Test-Canon-RF-100mm-macro-F2,8-L-IS-USM

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Qui est l'auteur

Adrien Coquelle

Photographe animalier professionnel

Photographe animalier professionnel depuis 2016, je parcours la Savoie à la recherche d'ambiances particulières, pour immortaliser les animaux emblématiques des Alpes.

Je forme également tous les mois de nombreux photographes voulant progresser rapidement en photo animalière et de nature grâce à mes stages et formations.

  • Guides gratuits

  • Formations

  • Stages

  • Mon matériel

Mockup-Devenez-creatif-en-photographie

Devenez plus créatif en photographie

Découvrez dans ces guides 100% gratuits les techniques que j'ai utilisées pour remporter 2 concours photo au bout de seulement 6 mois de pratique

Mockup-Formation-Lightroom-gratuite

2h de formation Lightroom gratuites

Découvrez les bases du logiciel Lightroom et apprenez à sublimer rapidement vos photographies, même si vous partez de zéro

Mockup-6-presets-Lightroom-gratuits

6 presets Lightroom gratuits

Développez vos photographies beaucoup plus rapidement grâce à ce pack de 6 presets Lightroom gratuits et obtenez des effets créatifs