10 astuces pour améliorer rapidement vos photos animalières

par Adrien Coquelle

Vous trouvez que vos photographies animalières sont banales ? Vous aimeriez passer au niveau supérieur ?

Retrouvez dans cet article 10 astuces photo faciles à mettre en place pour améliorer rapidement vos photographies animalières. Vous apprendrez notamment comment mieux composer vos images, comment approcher les animaux plus facilement et plusieurs techniques de réglages à utiliser pour obtenir de meilleures photos.

Vous pensez que cet article pourrait intéresser un ami ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Pas le temps de lire l'article en entier ?

Découvrez la version vidéo des 10 astuces photo

astuce photo n°1

mettez-vous au niveau du sujet

Voilà probablement l’erreur la plus fréquente que je vois sur les réseaux sociaux : prendre des photographies d’un animal en étant debout ou au-dessus du sujet.

C’est ce qu’on appelle la prise de vue en plongée.

Et plus l’animal sera proche de vous, plus cet effet sera important et ça, c’est le meilleur moyen d’obtenir une image banale, car 90% des photographes font la même chose.

Animation-se-mettre-à-niveau_1

Influence de la distance entre le photographe et le sujet sur l'effet de plongée

De plus, la prise de vue en plongée donne une sensation de dominer le sujet, ce qui en photo animalière pose vraiment problème, surtout lorsque l'on souhaite mettre en valeur le sujet.

Donc la prochaine fois que vous photographirez un animal, essayez de vous mettre au maximum à son niveau, car cette simple astuce permet deux choses :

  • Elle crée un sentiment d’intimité beaucoup plus intéressant avec l'animal : on rentre dans son monde en se mettant à son échelle et le lien est beaucoup plus direct.
  • Elle permet de dégager l’arrière-plan : si vous photographiez en plongée, l'arrière-plan de votre photo sera alors, généralement, le sol ou la surface de l'eau qui se trouve juste derrière le sujet et vous obtiendrez donc un arrière-plan très chargé et pas du tout esthétique.
Photo de renard
Photo de renard

Influence de l'angle de vue : le sol est beaucoup plus visible et présent en plongée

Croyez-moi, si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article pour améliorer drastiquement vos images, c’est de vous baisser pour vous retrouvez au niveau des yeux du sujet, quitte à vous allonger au sol si l’animal est petit.

Alors oui, je sais, vous n’avez probablement pas envie de vous salir ou de passer pour quelqu’un de bizarre s’il y a du monde autour de vous, pourtant vous mettre au niveau de votre sujet est de très loin le meilleur moyen d’améliorer énormément la qualité de vos photos.

ASTUCE PHOTO N°2

Travaillez vos arrière-plans

Nous avons vu dans l'astuce précédente que se mettre au niveau du sujet était très important, mais il est également primordial de faire attention à votre arrière-plan. 

En effet, je vois beaucoup trop souvent des photos d’animaux avec des arrière-plans trop chargés.

Oiseau dans les arbres
Oiseau dans les arbres

C'est ce qui se passe quand le photographe se concentre principalement sur le sujet et ne fait pas attention à ce qui se situe juste derrière l'animal.

Voici donc deux conseils pour améliorer rapidement vos bokehs :

  • Plus votre arrière-plan sera loin, plus il sera flou et mettra en valeur votre sujet qui se détachera alors parfaitement du fond : donc essayez de modifier votre angle de vue, en vous déplaçant, par exemple légèrement sur le côté, pour viser un arrière-plan qui soit assez éloigné du sujet
  • Profitez en également pour chercher de la lumière ou de la couleur intéressante dans vos arrière-plan. 
Animation-angle-de-vue

Une technique très efficace pour augmenter facilement l'impact visuel de vos photographies et obtenir de magnifiques bokehs est d’utiliser les couleurs complémentaires, une technique qui marche tout le temps.

Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous en parle dans mes guides PDF gratuits suivants.

[GUIDES COMPLÉMENTAIRES]

Découvrez dans ces guides gratuits de nombreux conseils et astuces pour obtenir de beaux arrière-plans sur vos photographies

ASTUCE PHOTO N°3

Anticipez le mouvement des animaux

Le plus dur en photographie animalière est de très loin réussir à s'approcher suffisamment des animaux, pour que ceux-ci occupent une grande partie de l'image.

Pour faire ça, il existe deux solutions :

  • Faire des affûts :  le but ici est de se cacher à un endroit précis, où on sait que des animaux vont passer et d’attendre
  • Se balader et s’approcher à pied de l’animal : c’est ce qu’on appelle dans le milieu de la photo animalière la billebaude

La billebaude est particulièrement pratiquée, car plus facile à mettre en place que les affûts, qui demandent beaucoup de répérages.

Le problème, c’est que la plupart des photographes ont tendance à “poursuivre” les animaux, pour s'approcher au maximum d'eux.

Or, plus vous avancerez, plus le sujet va reculer et s’éloigner de vous, ce qui pose plusieurs problèmes.

animation-contournement_00328
  • Vous risquez de provoquer un vrai dérangement sur les animaux, voir de les effrayer
  • Vous n’arriverez à faire que des photos d’animaux qui vous tournent plus ou moins le dos, ce qui n'est pas très esthétique

Au lieu de ça, si vous voyez qu’un animal est en train de s’éloigner de vous, essayez plutôt, sans qu’il vous voit, de le contourner et d’anticiper son mouvement, pour vous placer discrètement sur son chemin.

Bien évidemment, il faudra vous camoufler pour que l'animal ne vous voit pas du tout et puisse s'approcher sufissament de vous, en utilisant des vêtements de camouflage spécifiques à la photographie animalière.

[article complémentaire]

 Découvrez dans cet article de nombreux conseils et astuces pour devenir complètement invisible dans la nature

Lart-du-camouflage-en-photographie-animalière

Dans cette configuration, si vous vous débrouillez bien, c’est l’animal qui viendra vers vous et non le contraire, ce qui vous permettra d’obtenir des photos beaucoup plus intéressantes et surtout de face !

Chevreuil

ASTUCE PHOTO N°4

Avancez en zig-zag

Mais des fois, il n’est juste pas possible de contourner l’animal, alors comment faire pour l’approcher suffisamment ?

Alors je sais, croiser un animal sauvage est assez rare, donc quand on a la chance d’en voir un, on a toujours peur qu’il s’enfuit, donc on essaye de le photographier le plus rapidement possible, mais c’est vraiment la pire chose à faire.

Ne faîtes pas comme 95% des débutants et ne foncez pas directement sur l’animal et surtout ne le regardez pas directement dans les yeux.

Les émotions passent en effet énormément par le regard, même chez les animaux et les regarder directement dans les yeux est le meilleur moyen pour qu’ils se sentent menacés et pris pour proies, et donc qu'ils s'enfuient.

animation-zigzag_00621

Au lieu de ça, avancez lentement en zigzaguant et n’hésitez pas à regarder le sol : le but ici est vraiment de faire croire à l’animal que vous ne vous préoccupez pas du tout de lui, qu’il s’habitue à votre présence et qu’il ne vous considère pas comme une menace.

Cette technique permet notamment, sur certaines espèces pas très farouches, de s’approcher vraiment très près, comme le bouquetin par exemple.

Bouquetin

ASTUCE PHOTO N°5

Avancez toujours avec le vent de face

L’odorat est de très loin le sens le plus développé chez les mammifères et certaines espèces, comme le renard, sont capables de détecter une odeur inhabituelle sur leur territoire à plusieurs centaines de mètres.

Si vous avez le vent dans le dos, toutes les particules de votre odeur seront donc projetées en avant, réduisant à néant tous vos espoirs de voir un animal dans la direction où vous allez.

animation-odeur

Il est donc très important de faire attention au sens du vent lorsque vous avancez dans la nature et de toujours marcher avec le vent de face.

De cette manière, votre odeur sera projetée en arrière, vous n'aurez donc pas à vous soucier de la trace olfactive que vous laisserez dans la nature.

Pour connaître le sens du vent, faîtes simplement voler quelques brins d'herbe ou de feuilles dans l'air, ou bien mettez un peu de talc ou de farine dans une poire soufflante.

ASTUCE PHOTO N°6

PHOTOGRAPHIEZ LES OISEAUX en vol AVEC LE VENT DE DOS

A l’inverse, les oiseaux n’utilisent quasiment pas leur odorat, il n'est donc pas très important de faire attention au sens du vent.

Cependant, je vous conseille néanmoins de vous positionner au maximum avec le vent de dos si vous souhaitez photographier les oiseaux en vol.

En effet, pour décoller et atterrir plus facilement, les oiseaux vont préférer s’élancer et atterrir avec le vent de face, afin de profiter de la poussée que va créer le vent lorsqu'il va s'engouffrer sous leurs ailes.

animation-oiseaux-en-vol

Bien évidemment, cela ne sera pas toujours le cas, mais vous positionner avec le vent dans le dos va cependant augmenter vos chances d’obtenir des photographies d'oiseaux en vol venant vers vous, ce qui visuellement est très intéressant.

Une autre alternative est de vous positionner avec le vent de côté : ainsi, les oiseaux décolleront ou atterriront la plupart du temps parallèlement à vous, vous pourrez donc obtenir de jolies photos d'oiseaux pris de côté.

Vol de flamant rose
Mésange en vol

ASTUCE PHOTO N°7

Ne photographiez jamais en plein soleil

Photographier en plein soleil pose de gros problèmes en photographie animalière : la lumière est généralement beaucoup trop dure et provoquera d'énormes contrastes sur vos images.

Vous obtiendrez invévitablement ce qu'on appelle des zones brûlées et des zones bouchées.

Photographie en plein soleil

Ce problème est d'autant plus important qu'une grande majorité des animaux ont un plumage ou un pelage de couleur claire, qui reflètera encore plus les rayons du soleil.

Préférez donc plutôt les moments de la journée où la lumière est beaucoup plus douce, comme le lever et le coucher du soleil : c'est ce qu'on appelle dans le milieu de la photographie la Golden Hour.

A ces moments très particuliers, le soleil est très bas dans le ciel et la lumière se teintra de magnifiques couleurs dorées, provoquant ainsi des ambiances absolument magiques.

Grande aigrette en contre-jour
Mouette sur la plage

Par ailleurs, ce sont également les moments de la journée où les animaux sauvages sont le plus actifs et donc où vous aurez le plus de chance de les croiser.

Si se lever tôt est trop difficile pour vous, ou que vous n'avez pas d'autre choix que de photographier en pleine journée, alors privilégiez en premier les jours où le ciel est chargé en nuages, car ceux-ci agiront comme un réflecteur géant et diffuseront la lumière du soleil.

Vous obtiendrez ainsi des ambiances très douces, avec peu d'ombres marquées, ce qui fonctionne toujours bien en photographie animalière.

Bergeronette des ruisseaux

Astuce photo n°8

AUGMENTEZ (BEAUCOUP) LES ISO

Car dans beaucoup de situations en photographie animalière, ce sera le seul moyen d'obtenir une vitesse d'obturation suffisament rapide pour figer le mouvement du sujet et donc d'obtenir une image parfaitement nette.

Le problème, c'est que beaucoup de photographes n'osent pas augmenter la sensibilité ISO de peur d'obtenir beaucoup de bruit numérique sur leurs photos.

Pourtant, je vous conseille de beaucoup l'augmenter quand même, car croyez-moi, il vaut mieux obtenir une photographie bruitée que floue, car contrairement au flou de mouvement/bougé, le bruit numérique est facilement retirable en post-traitement

[formation complémentaire]

Découvrez dans cette formation comment supprimer rapidement le bruit numérique, sans sacrifier la netteté de vos photographies

Mock-Up_Box_rond_Supprimez-le-bruit-numerique

Si vous souhaitez vous aussi pouvoir photographier avec des sensibilités ISO très élevées sans avoir de bruit numérique, je vous conseille de vous inscrire à ma formation "Supprimez le bruit numérique".

Je vous y dévoile toutes mes techniques qui me permettent de photographier sereinement à 6 400 ISO ou plus sur un Canon 7D datant de 2009 et réputé pour mal gérer la montée en ISO.

Chevreuil-avant-reduction chevreuil-après-reduction

ASTUCE PHOTO N°9

DÉCLENCHEZ EN RAFALES

On vient de le voir, obtenir des images nettes en photographie animalière est assez difficile, alors pour vous assurer de réussir vos photos, je vous conseille de déclencher en rafales quasiment tout le temps.

C’est mathématique, si vous prenez 15 photos de la même situation, vous aurez beaucoup plus de probabilités d’avoir une ou deux images parfaitement nettes dans le lot, que si vous n'en aviez pris que 5.

Déclenchement-en-rafales_09520

Attention par contre à votre façon d’appuyer sur le déclencheur, n’y allez pas comme une brute, sinon vous allez provoquer beaucoup trop de tremblements sur votre appareil et vous obtiendrez beaucoup de flou de bougé sur vos images.

Je vous conseille donc d’appuyer doucement sur le déclencheur et d’alterner les courtes rafales successives, afin de limiter au maximum les mouvements parasites et laisser le temps à l’appareil de se restabiliser entre chaque rafale, surtout si vous utilisez un reflex numérique.

10-astuces-pour-la-photo-animalière_28896

En effet, ce type d’appareils utilise un miroir pour diriger la lumière dans l'œilleton. Au moment de déclencher, ce miroir va se relever pour laisser la lumière atteindre le capteur, puis se rabaisser pour revenir à sa position initiale, ce qui provoque beaucoup de micro-tremblements à l’intérieur du boîtier et donc augmente le flou de bougé.

Déclencher en rafales courtes permet donc de laisser à l’appareil le temps de se restabiliser un peu entre chaque série.

ASTUCE PHOTO N°10

Photographiez depuis la voiture

Il n'est en effet pas rare de croiser des sujets à proximité des routes, comme des oiseaux ou des chevreuils, par exemple.

Le problème, c'est qu'à la seconde où vous poserez le pied par terre pour sortir de votre voiture, l'animal s'enfuira généralement automatiquement dès qu'il apercevra votre silhoutte humaine.

A l'inverse, la silouhette d'une voiture est beaucoup moins inquiétante pour eux, car ils sont habitués à voir défiler des milliers d'automobiles toute la journée.

Profitez-en donc pour photographier directement depuis l'intérieur de votre voiture, afin de ne pas les faire fuir.

Photographier-depuis-la-voiture_09606

J'ai pour ma part régulièrement mon appareil photo posé sur le siège passager afin de pouvoir photographier par la fenêtre dès que je vois un animal en bord de route.

Afin de ne pas abîmer mon objectif, j'aime beaucoup utiliser un tube d'éléctricien coupé dans la longueur que je pose sur le rebord de la vitre.

Cette technique me permet de poser l'objectif dessus afin de gagner en stabilité, mais également de pouvoir adapter la hauteur de prise de vue en ouvrant ou fermant la vitre.

Voici par exemple une photographie de héron prise au bord d'un champ avec cette technique, photo que je n'aurais jamais pu obtenir si j'étais descendu de la voiture, tant le héron cendré est une espèce farouche dans nos campagnes.

Héron cendré dans un champ

conclusion de l'article

10 astuces pour améliorer rapidement vos photos animalières

J'espère que vous avez aimé cet article et qu'il vous aura permis de découvrir de nouvelles techniques et astuces photo pour améliorer vos photographies animalières.

Beaucoup de ces astuces sembleront logiques à certains photographes, pourtant je vois encore trop de photos ne respectant pas ces quelques conseils basiques.

Croyez-moi, si vous ne mettez en place que les conseils n°1, n°2 et n°7, la qualité de vos photos fera un très grand bond en avant, alors pratiquez-les !


à votre tour...

N'hésitez pas à partager votre expérience et à répondre en commentaire à ces questions :

  • Connaissiez-vous les techniques présentées dans cet article ?
  • Quelle est votre technique préférée et celles que vous comptez essayer ?
  • Connaissez-vous d'autres techniques et astuces photos qui pourraient figurer dans cet article ?

Et si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux, cela prend 2 secondes et me permet de continuer à créer du contenu de qualité.

Bonnes photos à vous !

Signature Adrien C
  • A propos

  • Formations

  • Stages

  • Tirages photo

  • contact

Adrien-coquelle-Accueil

Adrien coquelle

Photographe animalier

Au bout de seulement quelques mois de pratique, et après avoir lu tout ce qui est possible de lire sur le sujet, je remporte deux concours  de photo animalières grâce à une photo de héron : le Festiphoto de Rambouillet et l’Île du Beurre.

Aujourd’hui, je mets mon expérience à la disposition de mes lecteurs et aide quotidiennement des centaines de photographes débutants voulant progresser rapidement et se faire plaisir en photographie animalière et de nature.

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (9 votes, moyenne : 4,89 / 5)
loading Photo animalièreLoading...

Les articles similaires :

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

apprenez la photo animalière sur youtube

Des dizaines de vidéos pour apprendre la photographie animalière et de nature à travers plusieurs playlists :

>
58 Partages
Partagez58
Tweetez
Enregistrer