Comment (bien) choisir et utiliser un piège photo

par Adrien Coquelle

La photographie animalière est un domaine passionnant mais parfois très frustrant quand on connaît la difficulté à voir des animaux sauvages.

Je ne compte personnellement plus les nombreuses heures d’affût passées à ne rien voir car je n’avais pas pris le temps de faire suffisamment de repérage avant.

Malheureusement, l’observation demande beaucoup de temps et j’imagine que, comme moi, vous en manquez énormément.

Et c’est là où les pièges photos vont être particulièrement utiles et vont complètement changer votre manière de pratiquer la photo animalière, car ils pourront observer à votre place certaines zones, 24h24 et 7j/7.

Dans cet article, nous allons donc voir tous les critères à prendre en compte avant d’en acheter un, les modèles que je vous recommande et comment bien les utiliser sur le terrain pour obtenir des résultats rapidement.

Vous pensez que cet article pourrait intéresser un ami ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Pas le temps de lire l'article en entier ?

Découvrez la version vidéo

Piege photo Comment le choisir et lutiliser Photo animalière

Chapitre 1

Un piège photo, qu'est-ce que c'est ?

Comment fonctionne un piège photo

Un piège photo est un boîtier étanche et totalement autonome qui permet de prendre des photos et des vidéos lorsqu’il va détecter un mouvement devant lui, que ce soit de jour comme de nuit grâce à ses LEDS infrarouges.

C’est donc un accessoire hyper utile en photo animalière, car il permet de surveiller 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à notre place une zone de prospection et donc de savoir si des animaux passent par là et surtout à quelles heures.

Et c’est tout l’intérêt des pièges photos, car les animaux sont très routiniers, donc si grâce au piège vous remarquez qu’un renard passe régulièrement le matin vers 07h30, il y a de fortes chances de l’apercevoir si vous décidez de faire un affût vers cette heure-là.

Piège-photo-renard

Piège photo GSM, 4G ou simple : lequel choisir ?

Le piège photographique simple

Il en existe deux types sur le marché, on a tout d’abord les basiques comme j’ai ici.

Ils coûtent généralement entre 50 et 150€ et le principe est très simple : vous déposez le boîtier sur une zone et dès qu’un mouvement sera détecté, le piège photo enregistrera les images sur la carte mémoire.

Il ne vous restera plus qu’à revenir plusieurs jours après pour voir si des animaux sont passés par là.

Piège-photographique

Le piège photographique 4G ou WIFI

On a également des modèles beaucoup plus perfectionnés qui permettent d’envoyer sur votre téléphone les images dès qu’un mouvement est détecté.

C’est très pratique pour suivre en temps réel l’évolution, mais ces pièges photos coûtent beaucoup plus cher et vous devrez également souscrire à un abonnement pour une carte SIM capable d’envoyer les photos sur votre téléphone.


Personnellement, je vous conseille de commencer par des modèles simples, car ils sont faciles à utiliser et ne coûtent pas très cher.

Mais sachez que la qualité d’image ne sera pas suffisante pour en faire des tirages, contrairement aux modèles plus haut de gamme.

On parlera de la définition du capteur dans le chapitre suivant, mais le but de ces pièges-photos est vraiment de faire juste du repérage et de l’observation.

Cerf

La loi et la sécurité sur l'utilisation d'un piège photo

Dans tous les cas, peu importe le modèle, faîtes attention à l’endroit où vous allez poser votre piège, car les vols et dégradations sont très fréquents, donc privilégiez des endroits peu fréquentés et éloignés des habitations.

Il est possible de protéger le piège photo avec un cadenas et une chaîne, mais croyez-moi, si quelqu’un a décidé d’embarquer votre piège, ça ne changera pas grand-chose.

Vous pouvez également essayer de laisser votre carte de visite avec votre numéro de téléphone et un petit mot pour expliquer que vous souhaitez juste photographier les animaux, des fois ça aide si vous tombez sur quelqu’un de pas trop bête.

N’hésitez pas également à vous renseigner en mairie sur les parcelles cadastrales pour trouver les propriétaires, car beaucoup de terrains en France sont privés.

Et pour rappel, il est interdit en France de photographier ou de filmer des personnes sur l’espace public, donc ne posez jamais vos pièges sur des zones fréquentées par des humains.

Chapitre 2

Comment choisir un piège photo

Les différents critères à prendre en compte

Le type de LEDs

Le critère le plus important à regarder avant l’achat d’un piège photo, c’est le type de LED utilisé.

Je vous conseille d’opter de préférence pour un modèle avec des LED noires qui seront invisibles la nuit, contrairement aux LED rouges qui risquent d’effrayer les animaux ou d’attirer les voleurs.

Le nombre de LEDs est aussi important et plus le piège photo en possède, plus la vision nocturne sera claire.

Pensez également à regarder leur puissance qui s’exprime en nm et prenez de préférence des LEDs égales ou supérieures à 940nm, car en dessous la vision nocturne ne sera pas terrible.

Au niveau de la portée des LEDs, 20 mètres est pour moi un minimum, car en dessous vous aurez beaucoup de mal à identifier les animaux la nuit.

Piège-photo-angle-de-caméra

L'angle de prise de vue

Le deuxième critère à regarder en priorité, c’est l’angle de prise de vue de la caméra.

Plus il sera grand, plus vous pourrez surveiller une zone large et donc.

90° est un minimum pour moi pour couvrir un champ assez large, mais si vous trouvez plus grand c’est encore mieux..

Angle-de-détection-piège-photographique

L'angle de détection (PIR)

Mais attention de ne pas le confondre avec l’angle de détection infrarouge du piège-photo, qui s’appelle le PIR, car les vendeurs jouent beaucoup là-dessus.

Il correspond à l’angle à partir duquel l’appareil va être capable de détecter un mouvement.

Plus il sera grand et plus ce sera intéressant et je vous conseille d’opter pour un modèle ayant un PIR supérieur à l’angle de vue de la caméra.

Dans cette configuration, l’animal sera alors détecté avant même de rentrer dans le champ de l’appareil photo, vous augmenterez donc vos chances de bien le prendre en photo.

Déclenchement-piège-photographique

Le temps de déclenchement

Le temps de déclenchement de l’appareil photo après qu’un mouvement ait été détecté est également très important et je vous conseille de choisir un modèle ayant un temps de déclenchement très court, aux alentours de 0,2 ou 0,3s.

C’est notamment très utile sur les animaux très rapides qui vont passer devant la caméra en courant.

Caméra-piège-photo

Par exemple, sur cette photo prise par mon piège photo, on voit qu’un chevreuil est passé devant le boîtier en courant très vite de gauche à droite et que l’appareil n’a failli pas le prendre en photo, car le temps entre son arrivée dans le champ de détection et sa sortie du champ de vision était extrêmement court.

Si j’avais utilisé un modèle plus lent, j'aurais obtenu une image sans le chevreuil et je n'aurais pas pu comprendre que cet animal était passé.

La définition photo et vidéo

C’est d’ailleurs pour cette raison que je vous conseille de choisir un piège photo avec une définition d’image assez petite, car plus elle sera grande, plus le temps de déclenchement sera élevé à moins d’opter pour un modèle haut de gamme.

Mais encore une fois, je le répète, le but de ce type d’appareil est de faire du repérage, pas de faire de belles images, donc pour moi inutile de prendre un modèle avec une définition de 40 millions de pixels.

Je vous conseille plutôt de partir sur un piège photo ayant une définition aux alentours de 20 ou 25 millions de pixels, ce qui est très largement suffisant pour bien identifier les animaux.

Les modes de prise de vue

En parlant d’image, choisissez un modèle ayant un mode photo + vidéo qui va permettre de prendre en premier une photo, puis ensuite une vidéo de la durée que vous aurez indiquée dans les réglages.

Cette configuration est très intéressante, car le temps de déclenchement d’une photo est beaucoup plus rapide que celui d’une vidéo, donc cela permet d’être quasi sûr d’avoir au moins l’animal en photo et de pouvoir bien l’identifier.

Configuration-piège-photo

L'alimentation du piège photo

L’alimentation du boîtier est également importante et la très grande majorité des pièges photos fonctionne avec des piles simples et peuvent durer plusieurs jours voire semaines s' il y a peu de passage d’animaux.

Mais le budget pile peut rapidement devenir important; surtout si vous décidez d'utiliser plusieurs pièges photos.

C’est pourquoi je vous conseille de choisir des modèles qui peuvent fonctionner avec des piles rechargeables, qui peuvent, certes coûter plus cher à l’achat, mais qui seront vite rentabilisés avec le temps.

Alors attention, ne prenez pas non plus des modèles de piles bas de gamme, surtout si vous habitez dans des zones où il fait froid la nuit, car vous risquez d’avoir des soucis de fonctionnement de la vision nocturne.

Batterie-faible

J’ai déjà eu ce problème avec des piles qui étaient trop froides et qui n’ont pas réussi à activer les LEDs la nuit et c’est très rageant de ne pas pouvoir voir ce qui a été capturé par l’appareil.

Certains modèles permettent également de brancher une alimentation externe comme un panneau solaire ou une batterie externe, ce qui prolonge donc énormément l’autonomie du piège photo, mais je n’en ai jamais utilisé, donc je ne peux pas vous en parler en détail.

piège photo K&f concept

L'étanchéité du boîtier

L’étanchéité du boîtier est également un élément important et il doit être capable de résister aux intempéries comme la pluie et la neige pendant plusieurs jours.

Vérifier donc que le piège photo est bien certifié IP65 minimum pour ne pas avoir de soucis.

Carte-SD-sur-un-piège-photographique

La carte mémoire et l'espace de stockage

Pour terminer, la carte mémoire a également son importance et sur les pièges photo on va généralement en retrouver 2 types :

  • Les cartes mémoires micro SD
  • Les cartes mémoires SD

Les deux fonctionnent très bien si vous prenez des modèles de bonne qualité et avec une vitesse d’écriture suffisamment rapide pour prendre des vidéos sans saccades.

Au niveau de la capacité, beaucoup de pièges photos ne permettent pas d’utiliser des cartes supérieures à 32 Go, donc si vous comptez laisser votre boîtier très longtemps dans la nature, optez pour un modèle acceptant des cartes mémoires avec une plus grosse capacité.

J’ai personnellement choisi des cartes SD Sandisk Extreme de 32 Go qui coûtent à peine 14€, voici la référence.

[RESSOURCE complémentaire]

Carte SanDisk Extreme 32Go

Une carte de très bonne qualité, rapide et existant en plusieurs tailles de stockage.

Chapitre 3

Test du piège photo K&F Concept KF35.019

piège photo KF35.019

Présentation du piège phographique de K&F Concept

Pour les besoins de cet article,  j'ai eu l'occasion de tester un piège photographique de la marque K&F Concept.

Il s'agit d'un boîtier capable de filmer à une résolution maximum de 4K à 30 images par seconde, ce qui permet d’obtenir des vidéos parfaitement fluides.

Au niveau des photos vous pouvez prendre des images à 30 millions de pixels, ce qui est également très largement suffisant pour bien identifier les sujets.

Le boîtier dispose de 44 LEDs noires d'une puissance de 940 nm et d'une portée de 22 m. La vision nocturne est donc de bonne qualité et les LEDs sont extrêmement peu visibles comparée à des modèles avec des LEDs rouges.

Angle-de-détection-et-angle-de-caméra

L'angle de détection est de 120 degrés tandis que l’angle de la caméra est de 90°.

C’est un peu juste, mais en positionnant bien le piège photo dans des zones bien dégagées, ça permet de contrer ce champ de vision un poil serré.

La vitesse de déclenchement de la caméra après qu’un mouvement ait été enregistré est de seulement 0,2 secondes, ce qui est vraiment très rapide et c’est très rare que je me retrouve avec des photos sans l’animal qui apparaît dessus, même pour les plus rapides.

Au niveau du stockage, le piège photo peut supporter des cartes microSD jusqu'à 256 Go, donc si vous comptez laisser l'appareil très longtemps dans la nature c’est un excellent point, car beaucoup de modèles sont limités à 32 Go seulement comme je l’ai dis dans le chapitre précédent.

Piège-photo-GSM

Vous le trouverez sur le site de K&F concept aux alentours de 115 €, ce qui est un peu cher pour des boîtiers de ce type, car généralement on est plutôt aux alentours de 60 à 70 €, mais l'énorme avantage de ce modèle c'est la fonction wifi qui permet d'avoir un retour vidéo en temps réel sur le téléphone de ce que filme le boîtier au moment de l'installer.

Et je peux vous assurer que cette fonctionnalité vaut le coup car cela vous permettra de bien positionner le piège photo du premier coup et donc de rester moins longtemps sur la zone que vous prospectez.

piège photo KF35.019

Mon avis sur ce piège photo

J’ai longtemps utilisé des modèles n’ayant pas cette fonctionnalité et je peux vous assurer que ça change la vie, car sur les modèles dépourvus de retour WIFI on ne peut pas voir ce que filme la caméra, puisque l'on doit forcément ouvrir le boîtier pour accéder à l’écran.

Je devais donc en permanence déclencher le piège photo plusieurs fois pour m’assurer que le cadrage et l’angle de vue étaient bons et l’ajuster plusieurs fois.

Le piège photo est actuellement aux alentours de 115 € sur le site du constructeur, vous retrouverez la référence dans la description de la vidéo ainsi qu’un code de 10 % de réduction que la marque a bien voulu accorder aux abonnés du site.

piège photo KF35.019

Piège photo KF35.019

Un piège photo de bonne qualité, disposant du report vidéo sur smartphone, une fonction rapidement indispensable !

Qualité des photos

Résolution vidéo

4K à 30 i/s

Résolution photo

30 Mpx

Nombre de LED

44 pièces

Portée

22 mètres (P = 940nm)

Vitesse de déclenchement

0,2 s

Prix

≈ 115€

Chapitre 3

Comment installer un piège photo

Où installer un piège photographique ?

La première chose à savoir avant d’utiliser un piège photo, c’est où le positionner pour être sûr d’obtenir des images et pour ça il n’y a qu’une solution : il va falloir vous renseigner sur les espèces que vous souhaitez photographier et sur leurs habitudes.

Car si vous posez votre piège complètement au hasard, vous ne verrez rien !

Zone-sauvage

N’hésitez donc pas à vous renseigner sur internet ou dans des livres spécialisés et à poser des questions aux agriculteurs du coin, cela vous permettra de savoir quelles zones prospecter en priorité.

Mais rien ne vaut l’observation directement sur le terrain et notamment l’identification d’indices de présence, donc la meilleure solution c’est de passer du temps en pleine nature.

D’ailleurs, je vous recommande très chaudement ce livre aux éditions Belin qui est une vraie mine d’or pour apprendre à reconnaître les traces des animaux.

[RESSOURCE COMPLÉMENTAIRE]

Guide des traces d'animaux - France et Europe

Un livre indispensable pour toute personne souhaitant observer les animaux sauvages

Guides des traces d'animaux

N’hésitez pas également à utiliser plusieurs pièges photos sur la même zone avec différents angles de vue, ce qui vous permettra de mieux la quadriller.

Le problème d’utiliser un seul piège photo, c’est que des animaux peuvent très bien être à seulement quelques mètres du boîtier et ne pas être détectés, donc avoir plusieurs pièges permet de réduire ce risque.

A quelle heure déposer un piège photo ?

Pour la pose et la relève du piège photo, je vous conseille de le faire en pleine journée, là où les animaux sont le moins actifs, afin d’éviter toute rencontre qui pourrait rendre la zone inactive pendant plusieurs jours.

Évitez également de passer trop de temps sur place pour ne pas alerter les animaux et pour ne pas laisser votre odeur partout.

Je le répète, mais avoir un modèle avec un retour vidéo sur smartphone est vraiment très pratique et permet d’être beaucoup plus rapide lors de la dépose.

Piège-photo-Wifi

Les éléments importants à prendre en compte

Posez la caméra piège photo dans des zones bien dégagées

Privilégiez des zones assez dégagées qui vous permettront de bénéficier au maximum de l’angle de vue de la caméra.

J’aime personnellement poser mes pièges photo en bordure de forêt, car je sais que ce sont des zones fréquentées régulièrement par les animaux et qui sont bien ouvertes.

D’ailleurs, vérifiez également qu’aucun élément susceptible de bouger se trouve devant le piège photo.

C’est le cas notamment des branches ou des feuilles qui, avec le vent, peuvent déclencher l’appareil photo toutes les 30 secondes et rendre un piège totalement inutile car la carte mémoire va rapidement être pleine.

Testez toujours les détecteurs et le déclenchement

Pensez également à tester rapidement que les détecteurs fonctionnent bien en passant votre main devant le piège.

Ça prend seulement quelques secondes, mais ça permet de s’assurer que vous n’allez pas laisser pendant de longs jours un piège photo qui ne marche pas.

Cerf-2

Adaptez la hauteur de dépose aux animaux

Pour la hauteur de dépose, cela dépendra surtout du type d’animaux que vous souhaitez prendre en photo et qui sont sur la zone.

Si vous ne savez pas trop quels animaux fréquentent l’endroit, placez-le entre 1 et 2 mètres pour ratisser large, mais si vous souhaitez observer par exemple le renard, posez le piège un peu plus bas pour avoir de meilleurs résultats.

Vérifiez l'orientation de la caméra

Pensez également à positionner le piège tourné dans une orientation Nord/Sud afin d’éviter d’avoir le soleil de face, ce qui pourrait compromettre la qualité des images et rendre l’identification impossible en journée.

Quand et comment récupérer un piège photo

Lorsque vous allez retourner sur la zone pour voir si vous avez eu des images, pensez à emporter avec vous une carte mémoire vide et des piles chargées.

Cela vous permettra de les changer très rapidement sans avoir besoin de bouger le piège photo de place si vous souhaitez continuer à observer la même zone..

Et mon conseil peut-être le plus important : ne retournez pas sur la zone avant plus d’une semaine MINIMUM !

Je sais que c’est extrêmement tentant d’aller voir régulièrement si le piège photo a capturé des images ou de s’assurer qu’il n’a pas été volé, mais croyez-moi : y aller tous les 2 jours est le meilleur moyen pour n’obtenir aucune image, car les animaux seront trop dérangés par le bruit et les odeurs, comme dirait un ancien président de la république !

Chapitre 4

Conclusion sur l'utilisation des pièges photos

Comme vous pouvez le constater, il y a pas mal de choses à prendre en compte pour bien choisir et utiliser un piège photo.

Mais ce sont vraiment des outils hyper intéressants et quel plaisir de découvrir des images lorsque l’on va relever le piège photo !

Je vous conseille très fortement d’en tester un, surtout si vous habitez en campagne où les animaux sont très difficiles à observer, car cela permet de gagner énormément de temps et d’augmenter les chances de les photographier.

Et si vous souhaitez aller plus loin que cet article et aimeriez apporter beaucoup plus de créativité à vos images, vous avez la possibilité de télécharger mes 3 guides PDFs gratuits, je vous y explique de nombreuses techniques qui m’ont permis de remporter plusieurs concours photo. 

Signature-Adrien-Coquelle

[GUIDES COMPLÉMENTAIRES]

Découvrez dans ces guides gratuits de nombreux conseils et astuces pour obtenir de beaux arrière-plans sur vos photographies

  • A propos

  • Formations

  • Stages

  • Mon matériel

  • contact

Adrien-coquelle

Adrien coquelle

Photographe animalier

Photographe animalier professionnel depuis 2016, je parcours la Savoie à la recherche d'ambiances particulières, pour immortaliser les animaux emblématiques des Alpes.

Je mets également mon expérience à la disposition de mes lecteurs et aide tous les mois des centaines de photographes débutants voulant progresser rapidement et se faire plaisir en photographie animalière et de nature grâce à mes stages et formations.

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne : 4,90 / 5)
loading Photo animalièreLoading...

Les articles similaires :

APS-C-ou-plein-format-que-choisir-pour-la-photo-animaliere-1

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

  • Bonjour Adrien, merci pour les explications claires, j’envisageais d’acheter un piège photo et elles m’ont bien aidées. Juste une correction sur les explications : les nm (nanomètres) correspondent à la longueur d’onde de la lumière, 940 nm correspond à une longueur d’onde situé dans l’infra-rouge pour laquelle les capteurs sont assez sensibles. L’unité de puissance lumineuse est le lumen (flux lumineux ) qui permet d’avoir une idée de la distance à laquelle l’éclairement sera effectif. Mais ce qui compte c’est la distance donnée par les constructeurs qui est la plus parlante pour un photographe.
    Merci encore.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Apprenez la photo animalière sur youtube

    Des dizaines de vidéos pour apprendre la photographie animalière et de nature à travers plusieurs thèmes :

    >