Découverte du parc ornithologique de Pont de Gau en Camargue

Vous souhaitez visiter la Camargue et avez entendu parler du parc ornithologique de Pont de Gau pour observer la faune et la flore du Sud ?

Découvrez dans cet article ma visite complète de ce parc mythique pour observer les flamants roses et mes nombreux conseils pour photographier au mieux les oiseaux présents toute l'année.

Vous pensez que cet article pourrait Aussi intéresser un ami ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Chapitre 1

Découverte du Parc ornithologique de pont de gau

logo parc ornitholigue de Pont de Gau

le pont de gau, qu'est-ce que c'est ?

Situé en Camargue, à seulement quelques kilomètres des Saintes-Maries-de-la-Mer, le Pont de Gau est un parc ornithologique qui a été créé en 1949 par André Lamouroux, passionné de nature.

A la base, plutôt considéré comme un zoo avec ses petites volières où étaient montrées quelques espèces d'oiseaux camarguaises, le parc prend un virage complètement différent en 1974, lorsqu'il est repris par le fils d'André, René Lamouroux.

Entrée-du-Parc-ornithologique-de-pont-de-gau

En effet, René décide de retirer ces trop petites cages et de permettre aux visiteurs de voir un maximum d'espèces évoluant en totale liberté.

Pour cela, René Lamouroux décide d'angrandir d'abord le domaine de douze hectares de marais supplémentaires, et crée tout autour de ceux-ci des chemins pour permettre aux passionnés de nature d'approcher au plus près les animaux.

Aujourd'hui, avec plus de 60 hectares, le parc permet de découvrir la faune sauvage dans son milieu naturel, composé principalement de marais, d'étangs et de roselières.

Cette grande diversité de milieux favorise ainsi la présence sur le site d'une très grande variété d'espèces d'oiseaux, qu'elles soient sédentaires ou migratrices.

Le parc ornithologique de Pont de Gau joue également un rôle important de sensibilisation sur la protection de l'environnement camarguais et la sauvegarde de ce milieu naturel exceptionnel.

Un centre de soins a également été créé pour accueillir et soigner les oiseaux de Camargue blessés.

Il en reçoit une moyenne de 350 par an.

Visite du Parc ornithologique de pont de gau

parc ornithologique de Pont de gau : le Plan et les différents parcours

Le Parc de Pont de Gau propose environ sept kilomètres de sentiers de découverte, avec des chemins parfaitement adaptés à tous et accessibles aux personnes handicapées.

Deux parcours distincts vous permettront de découvrir le parc de deux manières complètement différentes.

Le premier, numéroté de 1 à 10 sur la carte fournie à l'accueil, est de très loin le plus fréquenté par les visiteurs, car c'est sur celui-ci que l'on peut observer les flamants roses de très près.

J'ai pour ma part visité le parc la première semaine de Septembre et à 17h, heure de mon arrivée sur les lieux, les berges étaient encore très occupées, ce qui rendait la pratique de la photographie assez compliquée.

N'hésitez donc pas à parcourir l'ensemble du parc et à ne pas vous limiter aux zones proches de l'entrée. 

Le deuxième parcours, numéroté de 11 à 16, est beaucoup plus grand et sauvage et par conséquence beaucoup moins fréquenté par les visiteurs.

Adrien Coquelle

En vous écartant un peu, vous pourrez profiter d'un peu plus de calme et surtout photographier des oiseaux isolés, sujets beaucoup plus propices aux photographies d'ambiance (on en reparle plus bas).

Si vous comptez rester tard sur le site, je vous invite d'ailleurs fortement à vous balader sur les chemins 9, 10 et 11, orientés vers l'ouest, qui vous permettront donc d'assister au mieux au coucher de soleil et de profiter des belles lumières de fin de journée.

Vous trouverez également tout au long des chemins de nombreuses tours et observatoires pour pouvoir admirer les oiseaux en toute discrétion et profiter d'un peu de fraîcheur et d'ombre en été, ainsi que de nombreux panneaux explicatifs sur les oiseaux.

Photographie-animalière-au-pont-de-Gau

Informations pratiques sur le parc ornithologique de pont de gau

Les horaires d'ouvertures

Le parc ornithologique de Pont de Gau est ouvert tous les jours de l'année, sauf le 25 Décembre, ce qui permet d'y accéder à n'importe quel moment et à n'importe quelle saison.

Voici les différents horaires d'ouverture de la billeterie :

  • Du 1er avril au 30 septembre de 9h à 18h
  • Du 1er octobre au 31 mars de 10h à 18h

A noter également que, si l'entrée est limitée à certaines heures, la sortie est elle totalement indépendante.

Il est donc possible de rester sur le parc tard le soir, jusqu'au coucher du soleil, ce qui pour le passionné de photographie est vraiment extrêmement appréciable (je vous en parle plus en détails dans le chapitre 2).

Une buvette à proximité de l'entrée est également ouverte d'Avril à Octobre, mais les pique-niques sont autorisés à l'intérieur du parc, vous pouvez donc emmener votre propre nourriture si vous comptez rester sur place toute la journée.

Pour finir, les animaux domestiques ne sont bien évidemment pas admis afin de respecter la tranquilité des oiseaux.

Panneaux-informatifs-du-Pont-de-Gau

Les différents tarifs

L'accès au parking du parc est totalement gratuit et dispose de très nombreuses places

Attention cependant à ne rien laisser de valeur dans votre voiture, notamment du matériel photo, car certaines personnes mal-intentionnées savent très bien que beaucoup de photographes visitent tous les jours le site.

Voici les différents tarifs de la billeterie pour accéder au parc :

  • Tarif adulte : 7,50€
  • Tarif enfant (4 à 12 ans) : 5€
  • Tarif groupes : 6€ pour les adultes et 4€ pour les enfants
  • Visites guidées (à partir de 15 personnes) : 11€ pour les adultes et 6€ pour les enfants
  • Accédez au site internet

Les chèques vacances ne sont pas acceptés et le paiement se fait uniquement par carte bancaire, chèque ou espèces.

Vous avez également la possibilité de louer des jumelles directement à l'accueil pour quelques euros et de nombreux guides ornithologiques sont également en vente.

Chapitre 2

La photographie animalière au PONT DE GAU

A quel moment venir photographier ?

Quelle saison choisir pour photographier les oiseaux ?

Toutes !

En effet, les oiseaux, notamment les flamants roses, sont présents toute l'année sur le parc, il y a donc peu de chance de louper votre visite.

Cependant, sachez que les flamants prennent leur mythique plumage complètement rose en hiver, au moment de la parade nuptiale, alors qu'il est beaucoup plus blanchâtre en été.

Si vous visez une ou plusieurs espèces en particulier, n'hésitez pas à appeler directement le parc pour obtenir des informations, ils sauront vous indiquer à quel moment vous aurez le plus de chances de les voir.

Espèces visibles au Parc ornithologique de pont de gau

Privilégiez les journées nuageuses

Je le répète régulièrement sur le blog, mais les journées ensoleillées sont à fuir en photographie animalière !

Et c'est d'autant plus vrai au parc ornithologique de Pont de Gau, car un très grand nombre d'espèces d'oiseaux ont des plumes blanches, qui, associées à une lumière dure, rendent la prise de vue très compliquée.

Choisissez donc de préférence une journée nuageuse ou voilée, pour pouvoir profiter au mieux de votre visite et obtenir ainsi des clichés plus intéréssants, avec une lumière plus douce.

Adrien-Coquelle---Pont-de-Gau

Profitez des lumières du soir

Je l'ai indiqué dans la première partie de cet article, mais sachez que la sortie est totalement indépendante de l'entrée, il est donc possible de rester sur place jusqu'au coucher de soleil.

Ou comment sauver une session photo...

En effet, lors de ma semaine de vacances en Camargue, début Septembre 2020, un joli anticyclone a traversé le sud de la France et je n'ai malheureusement eu que des journées très ensoleillées.

Sachant pertinemment que je n'aurais rien obtenu d'intéressant ces jours là, j'ai donc ciblé la journée la plus "nuageuse" de ma semaine pour visiter le parc et je suis donc arrivé assez tard sur les lieux, aux environs de 17h.

Ceci m'a permis de me laisser un peu de temps pour repérer les lieux, avant l'arrivée des belles lumières, qui ont commencé vers 18h30 environ.

coucher-de-soleil-en-Camargue

Par chance, un énorme nuage a fait son apparition au meilleur moment...

N'hésitez donc pas à rester également jusqu'au coucher du soleil, surtout l'été, car la fréquentation y est très élevée et vous aurez ainsi beaucoup moins de monde au bord des berges le soir.

En effet, alors qu'à 17h il y avait encore plusieurs dizaines de photographes autour des plans d'eau, j'ai été particulièrement surpris de constater que nous n'étions plus que... trois photographes à 19h30 !

Tant mieux pour moi, tant pis pour les autres...

Cocuher-de-soleil-sur-le-Parc-ornithologique-de-pont-de-gau

Comment photographier le flamant rose

Vous aimez les flamants roses et rêvez de venir en Camargue pour les photographier au plus près ?

Vous allez être servi !

Flamants-roses-en-camargue

Comme vous pouvez le constater sur cette photo, les flamants roses sont extrêmement nombreux dans le parc ornithologique, à tel point que l'on ne sait plus où donner de la tête et que la pratique de la photographie devient compliquée.

Voici donc quelques conseils pour essayer d'obtenir des images un minimum créatives et qui sortiront du lot.

Les portraits serrés

Voilà selon moi le moyen le plus "facile" d'immortaliser ces magnifiques oiseaux du parc.

En effet, les flamants sont tellement nombreux qu'il est très difficile d'isoler un seul sujet en entier, de plein pied.

Portrait de flamant rose
Portrait de flamant rose

Oubliez donc ici les photographies d'ambiance et préferez plutôt les portraits serrés, en allant chercher des individus un peu à l'écart des autres.

Je conseille pour cela fortement l'utilisation d'un long zoom de type 150-600mm, car la possibilité de zoomer et de dézommer à volonté est vraiment un gros avantage par rapport à une focale fixe, afin de pouvoir adapter la composition rapidement.

[GUIDE COMPLÉMENTAIRE]

Les secrets d'un bokeh réussi

Découvrez dans ce guide gratuit de nombreux conseils et astuces pour obtenir de beaux arrière-plans sur vos photographies

Privilégiez également une très grande ouverture du diaphragme, afin de pouvoir isoler le sujet du fond et noyer au maximum les autres individus dans des flous de premier et arrière-plan.

C'est une technique que j'ai énormément utilisée afin de ne garder qu'un seul flamant sur mes images et ainsi obtenir des rendus plus doux.

Flamant-rose-portrait

La photographie de détails

Comme je l'ai dit, les flamants roses sont très nombreux sur les plans d'eau, il est donc assez compliqué d'isoler un sujet et de faire des photos aérées.

Mais du coup, pourquoi ne pas profiter de la très grande proximité avec les oiseaux pour faire des images, au contraire, en très gros plan et de s'attarder notamment sur certains détails des flamants ?

Pattes-de-flamant-rose

Ces oiseaux sont en effet extrêmement élégants et possèdent de très nombreux détails très esthétiques à photographier.

Je me suis ainsi beaucoup amusé à photographier certaines parties des oiseaux, jusqu'à utiliser carrément mon objectif macro préféré, le Sigma 150mm macro, pour photographier notamment les plumes et les becs des flamants roses qui étaient les plus près de la berge.

Plumes-de-flamant-rose
Bec-de-flamant-rose

Les oiseaux en vol

Encore une fois, n'hésitez pas à rester très tard sur le parc, vous pourrez ainsi assister au magnifique spectacle des décollages, qui sont très nombreux le soir.

En effet, les flamants quittent pour la plupart le parc ornithologique de Pont de Gau pour passer la nuit ailleurs et ce sont souvent plusieurs dizaines d'individus qui décollent au même moment, ce qui est particulièrement impressionnant.

Vol-de-flamants-roses

Avec un peu de chance, et si la lumière est belle, vous pourrez isoler un sujet en particulier et ainsi obtenir des photographies d'ambiance sur fond de ciel en feu.

C'est également un très bon moyen pour vous exercer à photographier les oiseaux en vol et donc d'améliorer votre technique de mise au point et de suivi, car vous n'aurez que l'embarras du choix.

Flamants roses en vol
Flamants roses en vol

C'est pour ma part un exercice que je pratique d'habitude très peu, j'ai donc été ravi d'avoir l'occasion de m'entraîner et de tenter certains clichés un peu plus osés.

Bref, les possibilités sont sans limites et comme vous pouvez le constater, le très grand nombre d''individus permet d'obtenir beaucoup de clichés différents en seulement quelques heures, ce qui est vraiment très agréable.

Flamant rose en vol

Quelles autres espèces photographier ?

Car oui, le parc ornithologique de Pont de Gau ne se limite pas qu'aux flamants roses !

Vous trouverez en effet de très nombreuses libellules le long des sentiers, extrêmement nombreuses en Camargue et qui n'attendent que vous.

Alors n'oubiez surtout pas de prendre avec vous un objectif dédié à la macrophotographie et de jouer avec les reflets du soleil dans l'eau en arrière-plan.

Libellule de camargue
Libellule de camargue

[ARTICLE COMPLÉMENTAIRE]

Test du Sigma 150mm macro : le meilleur objectif macro ?

Découvrez dans cet article mon test complet de cet objectif macro unique ainsi que de nombreux conseils pour l'utiliser au mieux.

Mais qui dit milieu aquatique, dit également présence de ragondins, qui sont nombreux sur le parc et peu craintifs des humains.

En ce qui concerne les oiseaux, tout dépendra bien évidemment de la saison à laquelle vous viendrez visiter le parc, mais sachez que de nombreuses espèces sont présentes toute l'année.

oiseau-camargue

J'ai pour ma part eu l'occasion de voir plusieurs hérons cendrés, une cigogne, une dizaine d'aigrettes garzettes et de nombreux passereaux le long des chemins.

N'hésitez pas à prendre contact directement avec le parc avant votre séjour afin de savoir quelles espèces sont présentes sur l'ensemble du parc, surtout si vous ciblez une espèce en particulier.

Canard-colvert

Chapitre 4

mon avis sur le parc ornithologique du pont de gau

Ce que j'ai aimé au pont de gau

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprecié ma visite du pont de Gau et je trouve que c'est un lieu idéal pour pratiquer la photographie animalière, surtout lorsque l'on débute et que l'on veut facilement photographier les oiseaux mythiques de Camargue.

Voici trois points que j'ai particulièrement aimé :

  • La proximité avec les oiseaux
  • L'accès direct aux berges
  • La possibilité de rester tard le soir

La proximité avec les oiseaux

Si vous avez du mal à approcher les animaux sauvages, alors le parc ornithologique de Pont de Gau est fait pour vous !

En effet, ici les oiseaux sont très bien habitués à la présence de l'homme et sont donc peu craintifs.

C'est bien évidemment le cas pour les flamants roses, qui, même s'ils ne sont pas très farouches en dehors, se laisseront approcher à seulement quelques mètres.

C'est donc un endroit idéal pour s'exercer facilement à la photographie animalière, car les sujets y sont nombreux et facilement accessibles.

Adrien-Coquelle-en-camargue

L'accès direct aux berges

Et ça, en photographie animalière, ca change absolument tout !

En effet, la possibilité d'accéder directement au bord de l'eau et de pouvoir s'accroupir (voir carrément de s'allonger) permet d'obtenir des points de vues beaucoup plus intéréssants et esthétiques, en étant au même niveau que les animaux.

J'avais été extrêmement frustré lorsque j'avais visité il y a quelques années le parc ornithologique du Marquenterre en Baie de Somme, car l'observation des oiseaux ne se faisait qu'à partir d'affûts placés bien au dessus du niveau de l'eau.

Flamant rose en Camargue

Les possibilités créatives étaient donc beaucoup plus limitées et je me retrouvais constamment en plongée par rapport aux oiseaux, un point de vue que je n'aime pas du tout utiliser en photographie animalière, car il écrase beaucoup trop les perspectives.

Bref, voilà un excellent point positif en faveur du parc de Pont de Gau !

[ARTICLE COMPLÉMENTAIRE]

Découverte du parc du Marquenterre

Découvrez dans cet article ma visite du mythique parc ornithologique du Marquenterre en Baie de Somme.

La possibilité de rester tard le soir

Si je devais citer le plus grand point positif du parc, c'est bien la possibilité de pouvoir rester tard le soir.

Quelle joie lorsque j'ai découvert ceci au moment de faire mes recherches sur le Pont de Gau, avant mon départ pour la Camargue !

En effet, comme je l'ai dit, les journées ensoleillées sont à fuir, surtout pour photographier les flamants roses, car la lumière du soleil se reflètera beaucoup trop sur les plumes.

Pouvoir photographier tard le soir, surtout dans une région comme le Sud reputée pour ses ciels bleus, était donc pour moi une condition indispensable pour remplir la carte mémoire de belles photos.


CE QUE Je n'AI pas AIMÉ AU PONT DE GAU

Bien évidemment, tout n'est pas parfait et nous restons ici sur un lieu privé, avec des contraintes économiques et touristiques, apportant selon moi certains points négatifs.

Le nombre d'individus trop important

Quand trop, c'est trop !

Vous l'avez probablement compris tout au long de l'article, mais ce sont plusieurs centaines de flamants roses qui sont présents sur les plans d'eaux, à tel point que je me suis régulièrement retrouvé dans la situation où je ne savais pas quoi photographier...

Je me suis par ailleurs demandé quel était l'impact de cette sur-population sur la qualité de l'eau, notamment à cause de la quantité de fientes rejetées et qui doit forcément contaminer d'une certaine manière les étangs.

Regard-de-flamant-rose

De plus, en terme de photographie, ce sur-nombre fait qu'il est donc très compliqué d'isoler un individu et on se retrouve très régulièrement avec un ou plusieurs individus sur l'image, limitant ainsi les possibilités créatives, surtout si on aime particulièrement les photographies d'ambiances.

Voici plus bas, à titre de comparaison, une photographie prise quelques jours avant et que je n'aurais tout simplement jamais pu faire au Pont de Gau.

Cette image a en effet été prise très tôt le matin, dans les salins de Camargue où la population de flamants roses est beaucoup plus restreinte.

Le faible nombre d'individu présents ce matin là m'a permis de très facilement isoler ce flamant et donc d'utiliser un cadrage beaucoup plus large et aéré, faisant la part belle à l'environnement et à la lumière incroyable de cette matinée.

Salin de Camargue

Le nourrissage des flamants roses

Ceci n'est indiqué nulle part sur le site du parc ornithologique de Pont de Gau, mais sachez que le personnel nourrit régulièrement les flamants roses.

Outre l'accoutumance que cela produit très probablement sur les oiseaux, j'ai remarqué de nombreuses scènes de bagarre entre plusieurs individus au moment du nourissage, puisque chacun essaye d'accèder aux berges où est dispersée la nourriture.

Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'en discuter avec les gardes, mais je me pose également la question de l'impact de cette pratique sur la population de flamants roses présente sur le parc.

[Ressources] guides & formations gratuits

Allez plus loin que cet article et progressez rapidement en photo grâce à ces ressources gratuites

Conclusion de l'article

J'espère que vous avez aimé cet article et qu'il vous aura permis de découvrir ce magnifique parc ornithologique en Camargue.

J'ai beaucoup apprecié sa visite et ne peux que vous conseiller d'y faire un tour si vous êtes dans la région et que vous aimez la photographie animalière.

Pour ma part, je prévois déjà de retourner en Camargue cet hiver pour essayer d'obtenir des ambiances plus hivernales et je compte bien retourner au Pont de Gau photographier les flamants roses.

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux, cela prend 2 secondes et me permet de continuer à créer du contenu de qualité.

Et si vous êtes déjà allé dans ce parc, n'hésitez pas également à partager votre expérience en commentaire et à nous raconter vos meilleures observation.

Bonnes photos à vous !

Signature Adrien C

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec vos amis

sur FACEBOOK !

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (20 votes, moyenne : 4,60 / 5)
Loading...

  • à propos

  • Produits

  • Contact

Adrien Coquelle, photographe & graphiste professionnel

En 2016, j'achète mon premier reflex numérique et découvre la photographie animalière et de Nature. Je tombe immédiatement amoureux de ces disciplines.

Au bout de seulement quelques mois de pratique, et après avoir lu tout ce qui est possible de lire sur le sujet, je remporte deux concours grâce à une photo de héron : le Festiphoto de Rambouillet et l’Île du Beurre.

Aujourd’hui, je mets mon expérience à la disposition de mes lecteurs et aide quotidiennement des centaines de photographes débutants voulant progresser rapidement et se faire plaisir en photographie animalière et de nature.

Adrien Coquelle
  • justine dit :

    Très bien ton article sur le pont de Gau, Adrien.
    Tu m’en as appris moi qui suis une habituée du parc.
    Merci de partager.

  • Stanislas Ollivier dit :

    Super article Adrien, je compte y aller aussi cette hiver ou automne mais d’abord il faut que je me renseigne a quel moment il y aurait le plus d’espèces ?a moins que tu le saches ?
    Et je voulais aussi te remercier pour tes presets que je me sers régulièrement

    PS: Je me permets de te partager mon Instagram: swanislas ! comme ça peut être tu reconnaîtras certains de tes presets

    Continue comme ça…✌️

  • patrice dit :

    Un grand merci pour cet excellent article Adrien. Il est très complet, très intéressant et donne vraiment envie d’y aller. Tes photos d’ambiance sont superbes de douceur.

  • >
    Revenir en haut
    103 Partages
    Partagez103
    Tweetez
    Enregistrer