Le Parc du Marquenterre : visite guidée et informations

par Adrien Coquelle

Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme, le Parc du Marquenterre est un lieu incontournable pour tout amoureux d'ornithologie et de nature.

Vous souhaitez visiter le parc et cherchez des conseils ?

Découvrez dans cet article le parc sous l'angle d'un photographe animalier et retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer au mieux votre séjour.

Vous pensez que cet article pourrait intéresser un ami ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Chapitre 1

présentation du parc du marquenterre

Saviez-vous qu'au tout début de son histoire, le Parc du Marquenterre était loin, très loin, d'être une zone de protection des animaux ?

En effet, c'était même tout le contraire, puisque les terres qui correspondent aujourd'hui au parc étaient utilisées comme réserve de... chasse aux lapins !

Surprenant non ?

Voici l'histoire méconnue du Parc du Marquenterre...

Photo30029_vue_densemble_au_parc_du_Marquenterre
Parc_du_Marquenterre_pic-010

Les origines du parc

Le Parc du Marquenterre, c'est avant tout l'histoire d'une famille et d'un homme en particulier : Michel Jeanson.

Originaire de la région parisienne, sa famille s'installe en 1923 dans la Somme et décide d'acheter un domaine de 1 000 hectares, composé principalement de dunes de sable. 

Son grand-père, Henri Jeanson,  un grand industriel de l'époque et qui est à l'origine de l'achat des terres, décide de les transformer en terrain de chasse aux lapins pour accueillir ses amis parisiens le week-end.

Marquenterre_25-09-2008_11-34-54

Cet espace immense est repris en 1938 par Michel Jeanson, qui décide de transformer complètement le domaine pour y cultiver des... artichauts et des carottes !

Quelques années plus tard, après la seconde guerre mondiale, il décide d'amorcer un nouveau virage inattendu.

En effet, afin d'agrandir ses terres, Michel Jeanson décide de construire des polders et se tourne vers la production de fleurs à bulbes, notamment de tulipes et de jacinthes.

Le domaine devient rapidement le leader français, mais face à la concurrence des hollandais et l'ouverture du marché commun, l'affaire agricole s'effondre et il devient primordial pour la famille de repenser son activité.

[INFO COMPLÉMENTAIRE]

Qu'est-ce qu'un polder ?

Un polder (ou prise) est une étendue artificielle de terre gagnée sur l'eau, le plus souvent dont le niveau est inférieur à celui de la mer, à partir de marais, estuaires, lacs ou des zones littorales.

Polder-Hollande

Le parc du Marquenterre de nos jours

Passionné d'ornithologie, Michel Jeanson décide, dans les années 1970, de transformer à nouveau complètement ses terres pour en faire un parc ornithologique.

C'est la naissance du parc du Marquenterre tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Voici quelques dates clés :

  • 1973 : ouverture du parc du Marquenterre au grand public, le 15 Juillet 1973.
  • 1987 : une très grande partie du parc est acheté par le Conservatoire du Littoral. Sa gestion est confiée à l'association Marquenterre Nature.
  • 1994 : le parc du Marquenterre est intégré à la réserve naturelle de la Baie de Somme
  • 25 Février 2013 : Décès de Michel Jeanson, créateur du Parc du Marquenterre, à l'âge de 99 ans

Comme vous pouvez le constater, le parc aura connu pendant plus de 70 ans de nombreux bouleversements et changements, tant dans sa forme que dans son fond.

Et ce qui aujourd'hui est considéré comme une réserve naturelle est en fait un espace artificiel, complètement créé par la main de l'homme, mais où la nature a repris ses droits au fil du temps, à notre plus grand bonheur.

Google-Map-Parc-du-Marquenterre

Chapitre 2

ma visite du parc du marquenterre

Ma première visite au parc du Marquenterre remonte à l'année 2016, en Septembre plus précisément. A l'époque, je venais de débuter la photographie animalière et je venais tout juste de m'équiper du Sigma 150-600 mm Contemporary.

Un sacré terrain de jeu pour tester un tel objectif !

Depuis, j'y suis retourné une deuxième fois, mieux armé et mieux préparé.

Voici donc les leçons que j'en ai retiré et les conseils que je peux vous donner si vous souhaitez, vous aussi, découvrir ce magnifique espace protégé. 

[article complémentaire]

 Découvrez dans cet article mon test complet de cet objectif animalier réalisé sur plus de 3 ans d'utilisation 

Sigma 150-600 mm_Miniature

Qu'elle est la meilleure période pour venir au parc ?

Il n'y a pas vraiment de réponse à cette question, puisque tout dépendra de vos envies du moment et de ce que vous recherchez.

Mais sachez que de toute façon, toutes les périodes permettent d'observer des dizaines, voir des centaines d'espèces différentes.

Chaque saison offre donc ses avantages et ses inconvénients :

  • Le printemps : l'activité bat son plein, la nidification aussi, l'occasion d'observer la vie intime des oiseaux au plus près
  • L'été : agréable niveau températures, cette saison permet d'observer le balets aérien de nombreuses espèces migratrices, comme la spatule blanche  
  • L'automne : c'est une période particulièrement intéressante pour avoir des ambiances lumineuses spectaculaires
  • L'hiver : malgré ce que l'on pourrait penser, cette saison permet d'observer beaucoup d'espèces hivernantes, comme de nombreux canards.

Mais petit conseil si vous y allez en été et qu'il fait chaud : prévoyez de grandes bouteilles d'eau et des chapeaux, car le soleil peut cogner très fort en pleine journée. 

De plus, n'espérez pas vous rafraîchir à l'ombre des observatoires, car au contraire, la température y est encore plus importante et c'est un véritable four là-dedans lorsque le thermomètre grimpe !

Oui, oui, ça sent le vécu... 🙂

Marquenterre-21-e1478189824993
Héron cendré en vol

Les espèces observables

Ce sont des milliers d’oiseaux migrateurs qui, chaque année, viennent trouver refuge sur le joli sable de la Baie de Somme et font la joie des photographes animaliers et plus largement, des amoureux des animaux.

En fonction de la période de l’année, il est donc possible de voir des centaines d’espèces différentes, de toutes les tailles et de toutes les morphologies, venues se nourrir, nidifier ou simplement se reposer sur les dunes du Marquenterre. 

Pour ma  part, j'ai eu la chance d’observer lors de ma visite de nombreux limicoles, des échassiers et autres grands oiseaux de mer. 

Parmi elles, j'ai réussi à immortaliser lors de mes séjours au Parc du Marquenterre : le héron cendré, le cormoran, la gorgebleue à miroir, la spatule blanche, la cigogne, le héron garde-bœufs, etc...

Voici une liste des oiseaux iconiques que l'on peut trouver régulièrement sur le parc :

  • La spatule blanche
  • La cigogne blanche
  • L'aigrette garzette
  • L'avocette élégante
  • Le cormoran

Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez sur le site internet du parc un tableau des différentes espèces observables selon les périodes de l'année.

Mais ce tableau étant seulement prévisionnel et les oiseaux étant sauvages, n'hésitez pas également à parcourir la section dédiée aux comptage en "temps réel" afin de préparer au mieux votre venue.

Chemins-du-Parc-du-Marquenterre

Les différents parcours de randonnée

Différents parcours permettent de découvrir le Parc du Marquenterre :

  • Le parcours vert (45 min) : c'est le premier et le plus petit de tous. Il permet de se balader autour de nombreux marais et roselières. N'oubliez pas d'aller faire un tour à la héronnière (poste dobservation n°13), un peu à l'écart au Nord du parc : un endroit incontournable.
  • Le parcours bleu (1h30)
  • Le parcours rouge (+2h) : c'est le plus long et le plus intéressant à faire en période d'hivernage, car il permet d'accéder aux zones maritimes
  • Le parcours orange : réservé pour les visites guidées en calèche, il permet de découvrir toute la partie mer du parc. 

Les chemins sont très bien entretenus et accessibles aux personnes à mobilité réduite, malgré quelques zones sableuses à certains endroits, mais rien de bien gênant.

Bien évidemment, si vous avez du temps devant vous, je vous conseille de tous les parcourir, ce qui vous permettra de découvrir l'ensemble du domaine et de voir le maximum d'espèces.


Marquenterre

les postes d'observation

13 postes d'observations sont éparpillés sur l'ensemble du domaine et il vous faudra marcher plusieurs minutes entre chaque pour y accéder.

Spacieux et parfaitement entretenus, ils sont des lieux privilégiés pour pouvoir voir les oiseaux sans être vu.

Les oiseaux étant sauvages, il est difficile de prédire quelles espèces sont présentes sur chaque poste, alors n'hésitez pas à poser des questions aux guides présents sur place.

Jumelles-ornithologie
Digiscopie

les guides ornithologues du parc

De nombreux guides sont présents tout le long des différents chemins du parc du Marquenterre, notamment à proximité des postes d'observation et à l'entrée du parc.

N'hésitez pas à vous arrêter pour leur poser des questions, car ce sont de véritables mines d'informations sur les oiseaux et de véritables passionnés.

De plus, ils sont au courant de l'activité du parc en temps réel et sauront donc vous orienter sur un poste particulier si une espèce "rare" vient d'être observée.

Enfin, la plupart sont équipés d'une longue vue, ce qui vous permettra d'observer les oiseaux à travers ces objets spécialement dédiés à l'ornithologie, et pourquoi pas vous essayer à la digiscopie.

[INFO COMPLÉMENTAIRE]

Qu'est-ce que la digiscopie ?

La digiscopie (ou montage afocal) consiste à prendre des photographies numériques en appliquant un appareil photographique numérique sur l'oculaire d'une longue-vue. (crédit photo Digiscopie.info)

Chapitre 3

Le parc pour les photographes animaliers

Je ne vais pas vous le cacher, ma visite au Parc du Marquenterre était clairement orientée "photographie animalière".

En effet, cela faisait très longtemps que j'avais entendu parler de cet endroit pour son abondance d'espèces facilement observables et mon cerveau bouillonnait d'images pendant les 2 heures de trajet qui me séparaient de la baie de Somme.

Alors, est-ce que le parc du Marquenterre est propice à la pratique de la photographie animalière ?

C'est ce que nous allons voir tout de suite.

Chemin-vert-du-Parc-du-Marquenterre
Baie-de-somme

l'entrée du parc du marquenterre

C'est la première zone que l'on visite et probablement la plus susceptible de ravir les photographes animaliers.

En effet, sur cette partie qui correspond plus ou moins au chemin vert, les berges des plans d'eaux sont assez accessibles et l'espace est très ouvert, ce qui permet de facilement travailler ses cadrages et de s'approcher des animaux.

Bien évidemment, à cause de cette grande proximité avec les oiseaux, vous trouverez principalement à cet endroit des espèces peu farouches.

Mais prenez bien le temps d'y faire des photos, car dans le reste du parc les possibilités de déclencher se limiteront la plupart du temps aux postes d'observations, puisque les chemins de randonnées se trouvent assez loin du bord de l'eau.

Gorgebleue-à-miroir
Mouette

les postes d'observation

De nombreux trous dans les parois permettent de faire passer facilement toute taille de focale, que ce soit un simple 300 mm, un téléobjectif de type Sigma 150-600 mm ou même un 500 mm.

La distance entre les postes d'observation et les oiseaux varie en fonction des refuges et de la nature farouche ou non des volatiles.

Néanmoins, je ne saurais vous conseiller de venir équipe d'une longue focale. En effet, un 300 mm est pour moi un strict minimum (et encore, je conseille plutôt un zoom allant jusqu''à 400...) si vous ne voulez pas finir la journée complètement frustré(e) d'avoir été trop loin des oiseaux.

Dans tous les cas, il est parfaitement possible de faire de la photographie dans tous les postes d'observation et je n'ai rencontré aucune difficulté pour prendre des clichés.

Poste-obs-fenetre-560x796

Néanmoins, comme vous pouvez le constater sur la photo précédente, les lucarnes d'observation se trouvent toutes à hauteur d'homme.

Et ça, je dois dire que c'était le très, très gros point noir de ma visite, pour moi qui aime faire des bokeh bien dilués et unis...

En effet, les postes d'observation étant déjà placés en hauteur par rapport au niveau de l'eau, la position haute des encoches accentue encore plus l'effet de plongée, peu propice à l'obtention de belles photographies.

[article complémentaire]

 Découvrez dans cet article de nombreux conseils et astuces pour obtenir de beaux bokeh sur vos photographies

Miniature_Profondeur de champ

Alors si vous souhaitez venir au Parc du Marquenterre dans l'objectif de faire des photos créatives, comme moi, je vous conseille fortement d'opter plutôt pour la location de l'affût photo privatif.

La-mer-étoilée-768x512

L'affût photo privatif du parc du marquenterre

L'entrée peut se faire dès 7h du matin, ce qui permet de bénéficier des belles lumières matinales.

Vous serez accueilli par un guide qui vous donnera les consignes et informations nécessaires au bon déroulement de votre affût.

L'affût photo se trouve devant une grande mare privée et vous avez la possibilité de rester jusqu'à la fermeture du parc si vous le souhaitez.

Attention cependant, les animaux étant sauvages, rien ne garanti que les volatiles soient présents en nombre le jour où vous aurez réservé et c'est un risque à prendre.

Affut photo parc du marquenterre
Affut photo parc du marquenterre

conclusion de l'article

Le parc du marquenterre

J'espère que vous avez aimé cet article et qu'il vous aura permis de découvrir de nouvelles choses et vous aura donné l'envie de visiter le parc du Marquenterre.

Et si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux, cela prend 2 secondes et me permet de continuer à créer du contenu de qualité.

Bonnes photos à vous !

Signature Adrien C
  • A propos

  • Formations

  • Stages

  • Tirages photo

  • contact

Adrien-coquelle-Accueil

Adrien coquelle

Photographe animalier

Au bout de seulement quelques mois de pratique, et après avoir lu tout ce qui est possible de lire sur le sujet, je remporte deux concours  de photo animalières grâce à une photo de héron : le Festiphoto de Rambouillet et l’Île du Beurre.

Aujourd’hui, je mets mon expérience à la disposition de mes lecteurs et aide quotidiennement des centaines de photographes débutants voulant progresser rapidement et se faire plaisir en photographie animalière et de nature.

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne : 5,00 / 5)
loading Photo animalièreLoading...

Les articles similaires :

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

  • Bonjour Adrien et merci pour cet article très complet et qui donne vraiment envie d’aller se balader dans ce parc à la rencontre de tous ces oiseaux.

  • Bonjour Adrien.
    Merci pour cet article très passionnant, qui donne “l’eau à la bouche” avis, l’envie d’y aller. Depuis quelque temps l’idée d’aller en baie de somme me trotte dans le tête. pour un retour un peu dans le passé, étant du Pas De Calais mon Père nous y en menait souvent mon frère et moi quand il allait pêcher dans les marais vers Corbis à l’époque j’observais et écoutais plus les oiseaux, les grenouille, les papillons que de pêcher ça fait très très longtemps.
    J’espère un jour pouvoir y retourner mais cette fois pour faire de la photo en plus de l’observation, alors pourquoi pas dans ce parc du Marquenterre.
    Bonne journée, belles photos et merci pour ce partage
    Jean Paul

    • Bonjour Jean Paul,

      Merci beaucoup pour votre message, c’est une belle histoire, j’espère que vous aurez l’occasion d’y retourner.

      La région tout autour du Parc est également magnifique, on peut trouver beaucoup de marais à l’état sauvage où évoluent aussi plein d’oiseaux 🙂

  • Merci pour cet bel article ! connaissant un peu ce parc, j’étais restée sur l’idée que c’était plus un endroit pour observer les oiseaux que pour les photographier, tout du moins de façon artistique ! je ne connaissais pas cette possibilité de louer un affût-photo, beaucoup plus adapté à cette pratique ! merci pour l’info ! Ta photo de cormoran dans les bulles est superbe !

  • Bonjour Adrien
    Super article bien détaillé
    Pourrais tu nous donner le tarif de l’affût photographique car impossible de le trouver
    Merci d’avance
    Fab

    • Bonjour Fab, merci beaucoup.

      Les tarifs sont sur demande malheureusement, selon ce que tu veux et ton niveau. Je t’invite à les contacter pour en savoir plus (les coordonnées sont en bas de l’article).

      A bientôt

  • Merci pour cet article, bien détaillé , comme tous les autres :-).
    J’avais longtemps rêvé de ce parc et dois dire que j’ai été déçue du voyage, comme on dit , surtout après 5heures de route; en plus de l’inconvénient pointé dans cet article, non accès aux berges, je n’ai pu photographier qu’une barge à queue noire et un héron bihoreau ( avec un 150-600), d’autres oiseaux très lointain; je ne connaissais pas la possibilité d’affut individuel et personne ne m’en a parlé quand j’ai téléphoné; je ne recommanderais pas ce parc aux photographes animaliers, surtout pour un court séjour; beaucoup plus d’oiseaux accessibles à la photo dans le Morbihan où j’habite actuellement , sans parler de la Petite Camargue, où en dehors du Pont de Gau, on peut voir des oiseaux divers partout .

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    apprenez la photo animalière sur youtube

    Des dizaines de vidéos pour apprendre la photographie animalière et de nature à travers plusieurs playlists :

    >
    388 Partages
    Partagez388
    Tweetez
    Enregistrer