Correction d’exposition : comment l’utiliser et être créatif

par Adrien Coquelle
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"89b00":{"name":"Main Accent","parent":-1},"f4f63":{"name":"Accent Dark","parent":"89b00","lock":{"saturation":1}}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"89b00":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"f4f63":{"val":"rgb(28, 40, 49)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"l":0.15,"s":0.27}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"89b00":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45,"a":1}},"f4f63":{"val":"rgb(12, 17, 21)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"s":0.27,"l":0.06,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Article précédent
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"89b00":{"name":"Main Accent","parent":-1},"f4f63":{"name":"Accent Dark","parent":"89b00","lock":{"saturation":1}}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"89b00":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"f4f63":{"val":"rgb(28, 40, 49)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"l":0.15,"s":0.27}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"89b00":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45,"a":1}},"f4f63":{"val":"rgb(12, 17, 21)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"s":0.27,"l":0.06,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Article suivant

Aussi puissants soient-ils, il arrive très souvent que même les boîtiers les plus modernes soient incapables de bien analyser ce qui se passe devant eux. C’est d’autant plus vrai pour les scènes compliquées, tels que les contre-jours ou celles qui se déroulent dans des environnements particuliers. Heureusement, il existe un réglage vraiment très utile pour rectifier ces lacunes techniques, à savoir la correction d’exposition. 

Car très souvent le résultat sera sans appel : photo trop sombre ou au contraire beaucoup trop exposée.

Cela est dû au fait que même le meilleur capteur du monde n’est pas capable de restituer parfaitement la réalité. De plus, la sensibilité du photographe et la façon dont il ressent les choses sont uniques et propres à lui-même.

Aucun appareil n’est et ne sera jamais capable de retranscrire tout cela. Et c’est ce qui fait toute la beauté et le défi de la photographie : faire éprouver des émotions.

Voyons donc comment ce simple outil va permettre aux adeptes des modes créatifs de faire la différence dans bien des cas…

Vous pensez que cet article pourrait intéresser un ami ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

Chapitre 1

comment fonctionne la correction d'exposition

Comme je l'ai indiqué dans l'introduciton, il faut tout d’abord savoir que la correction d'exposition n’est disponible que dans les modes créatifs, c’est à dire en mode priorité à l’ouverture  ou priorité à la vitesse.

C’est logique, puisqu’en manuel nous avons la main sur tous les paramètres, il suffit donc de changer un des trois réglages du triangle d’exposition pour sur/sous-exposer la photo.

En mode semi-auto c’est différent, puisque c’est l’appareil photo qui va choisir lui-même le paramètre qu’il juge bon pour avoir une exposition “correcte”.

Celle-ci est alors calculée par les capteurs de l’appareil selon le mode de mesure de la luminosité paramétré.

Le problème est que très souvent il se trompe et la photo sera sur/sous-exposée par rapport à la réalité.

La solution est donc d’utiliser la correction d’exposition pour compenser cette erreur. Comment l’utiliser ?

Cygne chanteur

Dans ce genre de situation très particulière, n'espérez pas que votre appareil soit capable d'analyser la lumière par lui-même. Ici, une correction d'exposition a été appliquée pour obtenir ce rendu très lumineux, appelé également "High-Key"

Sur la plupart des appareils il faut tout simplement tourner la molette pour modifier sa valeur, mais il arrive que sur certains modèles il soit nécessaire de maintenir enfoncée en même temps la touche “+/-“.

Si vous ne trouvez pas comment faire malgré mes explications, je vous invite à consulter votre manuel d’utilisateur.

[INFO COMPLÉMENTAIRE]

PACK DE 50 PRESETS LIGHTROOM

Retrouvez dans ce pack de 50 presets Lightroom un effet permettant d'obtenir des photos High-Key en en seul clic !

Retenez bien ceci : en mode priorité à l’ouverture, la correction d’exposition entraînera la modification de la vitesse d'obturation, tandis qu’en mode priorité à la vitesse elle modifiera au contraire l’ouverture du diaphragme.

Enfin, pour savoir à tout moment à quelle valeur on se trouve, il suffit de regarder dans le viseur ou sur l’écran LCD du dessus la petite réglette d’indication de l’exposition. 

indicateur-de-niveau-dexposition

Par défaut, le curseur se trouve sur la position 0 lorsqu’il n’y a pas de correction d’exposition.

Tournez la molette vers la gauche et le curseur se déplacera aussi vers la gauche, vous aurez alors une sous-exposition par rapport à la normale.

Tournez-la vers la droite et vous aurez une sur-exposition de la photo. C’est aussi simple que ça !

Héron cendré

Chapitre 2

comment corigger des erreurs d'exposition

Voici deux situations typiques, que vous rencontrerez forcément un jour, où le capteur n’arrive pas à bien analyser la scène et où il est obligatoire d’utiliser la correction d’exposition : les photos de neige et les photos de nuit.

La neige c’est blanc ! Pour le moment rien de nouveau sous le soleil…

Le problème c’est que l’appareil ne sait pas que ce qui est devant lui est un magnifique ours polaire allongé dans la neige.

Lui, tout ce qu’il voit, c’est qu’il y a bizarrement beaucoup de zones très claires à analyser. Le capteur est donc affolé et il va interpréter tout ce blanc comme des zones sur-exposées.

Son premier reflex (sans mauvais jeu de mots) va donc être de sous-exposer.

Photographier la neige

Le résultat est terrible : la neige ressort complètement grise… Rassurez-vous, un simple coup de molette vers la droite sera suffisant pour rééquilibrer l’ensemble et pour obtenir une neige bien blanche.

Le problème inverse se pose pour les photos de nuit ou tard le soir.

En effet, l’appareil ne sait pas qu’il est l’heure d’aller se coucher… Lui, son boulot, c’est d’obtenir une photo correctement exposée quoi qu’il arrive. Il aura donc comme reflex de sur-exposer la photo pour “casser” toutes ces zones sombres.

De la même manière, quelques coups de molette vers la gauche suffiront à restituer l’ambiance nocturne.

Héron-nuit

Chapitre 3

comment faire des photos créatives grâce à la correction d'exposition

Car la correction d’exposition n’est pas uniquement cantonnée à rattraper les erreurs de l’appareil, loin de là.

C’est en fait surtout un excellent moyen de donner un aspect créatif aux photos !

Et les possibilités sont illimitées, tout dépendra de la situation dans laquelle vous vous trouvez et de ce que vous voulez exprimer.

Libellule-en-contre-jour

Simuler un contre-jour, faire un high-key ou un low-key, donner une ambiance particulière, obtenir des noirs profonds ou au contraire des blancs éclatants (pour simuler un rayon de lumière “divin”… ).

Autant de choix conscients et réfléchis que le photographe animalier et de Nature peut faire pour ajouter une vraie atmosphère à ses photos.

[formation complémentaire]

Découvrez dans cette formation comment supprimer rapidement le bruit numérique, sans sacrifier la netteté de vos photographies

Mock-Up_Box_rond_Supprimez-le-bruit-numerique

Chapitre 4

Comment forcer les réglages photo

Un dernier avantage de la correction d’exposition, est de pouvoir forcer l’appareil à changer les paramètres.

Imaginez la situation suivante : vous êtes en train de photographier un oiseau en vol, tard le soir.

Vous travaillez en mode priorité à l’ouverture et, comme la lumière est vraiment faible, vous décidez d’utiliser l’ouverture maximale de votre objectif (f/5 par exemple, afin de laisser entrer le maximum de lumière possible sur le capteur).

Le boîtier va alors vous proposer une vitesse d’obturation de 1/500s, valeur qu’il considère suffisante pour avoir une photo correctement exposée. Vous décidez donc de faire confiance à votre appareil et déclenchez.

image-197-1024x743

Mais malheureusement vous constatez sur la photo prise que l’animal est flou, la vitesse n’est pas suffisante pour figer le mouvement.

Une solution serait d’augmenter la sensibilité ISO pour avoir une vitesse plus rapide, mais vous êtes déjà à 4 000 ISO et votre boîtier ne gère pas bien le bruit du tout…

Vous décidez donc de ne pas les augmenter encore plus afin de ne pas vous retrouver avec une photo complètement bruitée. Que faire alors ?

Et bien la solution est simple : utilisez tout simplement une correction d’exposition négative, ce qui aura pour effet de forcer l’appareil à augmenter la vitesse d’obturation (qui passera de 1/500s à 1/1 000s, voir plus si vous sous-exposez beaucoup).

Balbuzard pecheur

Clic ! Miracle de la technologie, l’oiseau apparaît maintenant parfaitement net… mais la photo est sombre !

Oui, mais que préférez-vous ? Avoir une photo correctement exposée mais floue ou avoir une photo un peu sombre mais nette ?

Pour ma part le choix est vite fait, je prends la photo un peu sous-exposée mais nette, car je peux très facilement rattraper l’exposition avec une simple retouche sur Lightroom

Cette technique est cependant moins efficace lorsque l’on travaille en mode priorité à la vitesse. En effet, l’ouverture étant limitée par votre objectif, vous ne pourrez pas forcer l’appareil à aller plus loin que l’ouverture maximale !

[formation complémentaire]

Découvrez les bases du développement photo grâce à cette formation Lightroom gratuite dédiée aux débutants

Box-Mockup-Atelier LR Accueil

conclusion de l'article

la correction d'exposition

C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que vous avez appris plein de nouvelles choses qui vous seront utiles.

N’hésitez pas à relire les autres articles consacrés à l’exposition pour mieux la maîtriser, c’est très important d’être à l’aise avec toutes ces notions, car c’est la base de la photographie. 

Et vous, utilisez-vous souvent la correction d’exposition et dans quelles situations ? 

Et si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux, cela prend 2 secondes et me permet de continuer à créer du contenu de qualité.

Bonnes photos à vous !

Signature Adrien C
  • A propos

  • Formations

  • contact

Adrien Coquelle

Adrien coquelle

Photographe animalier

Au bout de seulement quelques mois de pratique, et après avoir lu tout ce qui est possible de lire sur le sujet, je remporte deux concours  de photo animalières grâce à une photo de héron : le Festiphoto de Rambouillet et l’Île du Beurre.

Aujourd’hui, je mets mon expérience à la disposition de mes lecteurs et aide quotidiennement des centaines de photographes débutants voulant progresser rapidement et se faire plaisir en photographie animalière et de nature.

Donnez une note à cet article :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (12 votes, moyenne : 4,58 / 5)
loading Photo animalièreLoading...

Les articles similaires :

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur FACEBOOK !

    • Je vais faire mon Roland mais : e vais en parler dans un prochain article ! 😀

      Non mais pour t’expliquer simplement, le Low-Key c’est sous-exposer fortement et volontairement ta photo, et le High-Key c’est sur-exposer. Bien maîtrisé et dans certaines situations cela donne des images très percutantes.

      Le spécialiste du high-key : Vincent Munier
      Vincent Munier

  • Très bon article ! clairement expliqué . Pour ceux qui connaisse le triangle d’exposition on peut aussi utilisé le mode Manuel . Il ouvre plus de place à la créativité . Pas toujours facile à utilisé dans toute les situations . Mais il permet une meilleure compréhension du triangle d’exposition .

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    apprenez la photo animalière sur youtube

    Des dizaines de vidéos pour apprendre la photographie animalière et de nature à travers plusieurs playlists :

    __CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
    Progressez en photographie animalière
    __CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
    Apprendre à utiliser Lightroom Classic
    __CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
    Apprendre à utiliser Photoshop Classic
    __CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
    Le matériel du photographe animalier
    __CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(255, 255, 255)","hsl":{"h":210,"s":0.01,"l":0.99}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
    Rejoindre les 5 565 abonnés
    >
    15 Partages
    Partagez15
    Tweetez
    Enregistrer