Comment photographier l’azuré commun

S’il existe bien une espèce d’insectes appréciée par les amateurs de macrophotographie, il s’agit bien des papillons. Ces élégants animaux font en effet le bonheur des amoureux des petites bêtes : formes, tailles, couleurs incroyables… autant de possibilités créatives. Parmi eux, se trouve l’azuré commun, mon petit favori. Vous ne le connaissez pas ? Voici un guide pour le trouver, le (re)connaître  et le photographier dans les meilleures conditions.

 

azuré commun
01 – L’ombre chinoise, un exercice à faire au moins une fois

 

Description

L’azuré commun (ou argus bleu) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae (merci Wikipédia). Bref, c’est un papillon ! 🙂

Il mesure en général entre 25 et 35 mm d’envergure. Pour différencier le mâle de la femelle c’est très simple, il suffit de regarder l’intérieur des ailes, car ils présentent un dimorphisme sexuel important à cet endroit. En effet, le dessus du mâle est bleu sombre, bordé d’une large bande blanche tandis que celui de la femelle est marron, avec des reflets bleus sur la base des ailes et des points oranges sur les bords.

 

azuré commun
02 – Un azuré mâle, reconnaissable à ses ailes bleues

 

Très expressif, il possède des yeux complètement noirs et opaques, ainsi que de très jolies antennes rayées noires et blanches.

Après la reproduction, la femelle dépose les œufs sur la végétation, qui vont éclore pour donner une chenille, puis un nouveau papillon (c’est l’histooooire de la viiiiiie).

 


 

azuré commun
03 – Jouez sur une grande ouverture pour obtenir ce genre de fond très dilué

 

Où trouver l’azuré commun?

De ce côté, pas de difficultés pour le trouver. L’azuré commun est en effet un des papillons les plus répandus et se retrouve un peu partout en Europe. Grâce à sa très grande capacité d’adaptation, il évolue dans différents milieux : prairies fleuries, terrains en friche, bord des routes, pelouses …

Bref, il est partout pour peu que l’on ouvre bien les yeux. Favorisez cependant en premier les milieux ouverts ou semi-ombragés et bien secs, qui sont vraiment ses habitats favoris.

 


 

azuré commun
04 – La lumière fait tout en photographie, alors cherchez ces ambiances lumineuses particulières

 

Quand trouver l’azuré commun ?

L’argus bleu vole généralement de fin mars à octobre. Il est possible d’observer 2 à 3 générations par an si vous habitez dans le Sud de la France et une seule dans le Nord.

 


 

Comment photographier l’azuré commun ?

L’avantage de ce petit papillon est qu’il est très facile à photographier, car peu craintif.

Son vol est très léger mais rapide, il peut donc être difficile de le suivre sans le perdre de vue, d’autant plus qu’il est très petit. Mais si vous arrivez à trouver un beau terrain en friche, il y a fort à parier que de très nombreux spécimens soient présents, passez donc au suivant, tout simplement.

Favorisez le lever et le coucher du soleil, car ce sont les deux moments où il sera le plus calme. En effet, le matin il sera complètement immobile, le temps que son organisme se réveille et sorte du froid, tandis que le soir il se préparera tranquillement pour la nuit.

Les ambiances matinales d’été sont mes moments préférés pour le photographier, car la lumière y est très douce et il y a fort à parier que l’insecte soit recouvert de dizaines de billes de rosée.

 

azuré commun
05- Pour faire ce genre de photo, pas le choix : il faut se lever très tôt

 

Il est également possible de le photographier en pleine journée, mais il mettra alors vos nerfs à rude épreuve, car la chaleur de la journée excite son organisme et le pousse à passer de fleur en fleur très fréquemment.

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Beau livre : Naska, Monde Invisible

Comme beaucoup d’insectes, faites très attention à votre ombre, car tout changement de luminosité brutal sera pour lui signe de danger (= fuite assurée).

Néanmoins, ce n’est pas non plus une libellule hyper-craintive et si vous vous déplacez très très lentement, il est quand même possible de le placer dans votre ombre pour bénéficier d’une lumière plus douce.

Niveau réglages, pas de contraintes particulières, car ce papillon aime énormément se poser sur de longues tiges. Cette configuration fait qu’il va généralement se retrouver au dessus de la végétation environnante, donc peu importe l’ouverture du diaphragme, l’arrière-plan se trouvera très loin et donc très dilué.

 

azuré commun
06 – Ici j’ai placé l’azuré dans mon ombre, ce qui m’a permit d’obtenir ce fond très éclairé et uni

 

De plus, son corps étant très fin, peu importe l’ouverture, vous devriez réussir à l’avoir net. Pour assurer le coup, mettez vous bien parallèle à lui et déclenchez. L’avantage d’une grande ouverture est que l’arrière-plan sera dilué dans un beau flou d’arrière-plan mettant parfaitement en valeur votre sujet.

Niveau composition, il est, je trouve, beaucoup plus facile de le prendre au format portrait, comme vous pouvez le constater. J’aime beaucoup utiliser sa position favorite, qui est la tête vers le bas, pour le placer en diagonale. Cette configuration lui donne souvent un air de petit bolide, qui donne beaucoup de dynamisme à la photo.

 

azuré commun
07- L’azuré commun aime beaucoup se retrouver au dessus de la végétation

 

Une autre alternative est de le prendre en contre-plongée pour lui donner un air imposant et de profiter de son petit air coquin :

 

azuré commun
08- Tenter la contre-plongée procure une sensation de puissance à l’animal

 


 

Conclusion

L’azuré commun, de par son grand nombre et son côté très photogénique, est le sujet idéal pour progresser en macrophotographie. En effet, difficile de ne pas mettre en valeur une bouille aussi mignonne.

Son côté peu farouche permet également de prendre bien le temps de travailler sa composition, surtout le matin et le soir où il reste quasiment immobile. Je vous invite donc à vous exercer sur lui si vous débutez, les possibilités créatives étant sans fin comme vous pouvez le voir sur mes différentes photos.

D’ailleurs n’hésitez pas à voter pour votre photo préférée en commentaire 🙂

C’est tout pour aujourd’hui, n’oubliez pas de partager l’article si vous l’avez aimé, et en attendant le prochain je vous souhaite de bonnes photos… d’azurés communs !

 

azuré commun
09
azuré commun
10
azuré commun
11 – Jouez sur les couleurs de l’arrière-plan pour rappeler la couleur du support
azuré commun
12

  • cath flash dit :

    Très belles photos, la lumière est superbe sur chacune d’entre elles. Mes préférées : la #11 puis la #3.
    … Et … merci beaucoup pour ce tuto 🙂

  • picotlaurence dit :

    article très sympa, tout autant que son sujet et très belles photos !

  • Bravo, Adrien, un superbe article qui donne envie de se lever très tôt l’été ! La #4 est ma préférée pour la lumière incroyable qui met incroyablement bien en valeur ce tout petit papillon !

  • Bonjour Adrien,
    Mes préférées la 01 ou la 04 pour la lumière mais elle sont toutes très belles !

  • Simon dit :

    Bonjour Adrien
    Vraiment dur de choisir, mais la contre plongée fait vraiment un bel effet, donc je dirait la 8
    Bonne soirée

  • Gene dit :

    Bonjour Adrien,
    La 8 et la 11 pour moi, elles correspondent vraiment à mon côte “fleur bleue”
    il y en avait plein l’année passée derrière chez moi dans un champs en friche et j’avais pu me faire la main de bon matin dans toute les positions !
    Merci pour ce partage Adrien, bonne journée

  • Audrey dit :

    Bonjour, l’azuré est mon sujet en proxi favoris! Mais je rencontre des difficultés à faire la MAP sur son oeil et ses ailes en meme pour certaines poses. Avez vous des conseils? merci