Maryline Roher – Interview au naturel #7

par Adrien Coquelle

Retrouvez tous les premiers lundi du mois une interview de photographe. Parler objectivement du travail d’un photographe que j’admire n’est pas chose aisée. Heureusement, il m’arrive de faire de très belles rencontres, à qui il suffit de tendre un micro pour qu’elles se racontent, le plus simplement au monde, avec bonheur et générosité. “Au naturel” est une série d’interviews de photographes confirmés et reconnus, que j’admire personnellement. C’est aussi l’occasion de découvrir des pratiques, des univers et des personnalités incroyables. Dans ces entretiens, les photographes nous parlent avec passion de leur démarche, sans artifices, ni non-dits : au naturel. Aujourd’hui, j’ai le très grand plaisir de vous faire découvrir Maryline Roher, une photographe passionnée de macrophotographie.


Maryline-Roher-300x300

Bonjour Maryline Roher, merci de te prêter au jeu de l’interview. Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ? Depuis combien de temps fais-tu de la photographie ?

Bonjour Adrien. Et bien j’ai récuperé l’ancien matériel de mon mari, en 2009, et je me suis vraiment mise à la photographie en 2010. Au début, je faisais surtout de la photo naturaliste. J’ai appris beaucoup sur les réseaux sociaux et, grâce aux astuces de mes amis passionnés, j’ai développé certaines techniques pour obtenir un certain rendu. Je crois avoir enfin trouvé ma patte, sachant bien sûr qu’il y a toujours beaucoup à apprendre pour sans cesse évoluer.

Maryline Roher

Quand je regarde tes images, la première chose qui me frappe est que tu sembles accorder une très grande importance à la netteté de tes sujets, qui sont pour la très grande majorité nets sur tout le corps. Est-ce dans un but de montrer le plus de détails possible ou une question de goût personnel ?

Exactement Adrien ! Comme je te le disais, j’ai commencé la photo avec une démarche naturaliste, car pour moi le but de la photographie est de montrer les espèces qui nous entourent et de les identifier. J’aime montrer la beauté du sujet de A à Z. Et seulement ensuite j’incorpore les différents bokeh possibles, en tournant autour du sujet délicatement. Je ne peux imaginer faire autrement quand je vois un sujet. Ce n’est pas pour autant que je n’apprécie pas une profondeur de champ différente de la mienne, mais ce n’est juste pas ma vision.

Maryline Roher2

Tu viens tout juste de revenir du dernier Festival de Montier-en-Der. Est-ce que participer à des expositions et/ou concours dans ce genre d’évènements t’intéresse ?

Ah Montier en Der ! Ce festival est pour moi un week-end extraordinaire, que cela soit pour la beauté des images que pour la chaleur humaine qui s’en dégage. Je ne me vois par contre pas du tout exposer, mais j’aime aller voir mes amis le faire. Je préfère bouger, voyager et être sur le terrain, que de rester enfermée tout un week-end dans une salle. Et puis financièrement je ne peux me le permettre. A mes yeux, les réseaux sociaux et quelques publications me suffisent pour montrer mon travail.

D’ailleurs, concernant Montier, je crée un événement « Apéro FB » chaque année ou on peut tous se retrouver, amateurs, passionnés et professionnels autour d’un verre, pour passer du virtuel au réel et faire plus ample connaissance. Je peux t’assurer que c’est un moment extra !

Maryline Roher 3

Si tu devais donner un seul conseil à quelqu’un voulant améliorer ses photos macro/proxy ?

Et bien, je dirais que la meilleure école c’est de pratiquer et de persister. On apprend plus en faisant qu’en lisant des bouquins. Pour les conseils, moi j’ai appris certaines techniques grâce a des groupes FB, alors ne pas hésiter à y adhérer. Mon conseil perso… Se mettre à la hauteur du sujet, faire la mise au point correctement et chercher un bokeh ensuite. Ne pas hésiter aussi à utiliser le flash sur le boîtier. Je l’utilise au minimum de sa puissance, souvent pour déboucher les ombres et cela permet de donner du détail. Mais il faut bien faire attention à la force du flash, car le but est de ne pas s’apercevoir sur la photo qu’il a été utilisé. Et je dirais aussi de bien penser à la composition avant de déclencher.

Maryline Roher4

On peut voir sur ta page Facebook que tu t’intéresses également à un autre domaine : la photographie d’animaux de compagnie, en studio : peux-tu nous en parler ? Ce doit être complètement différent de la macro en pleine Nature.

Complètement différent oui ! Ici on ne joue pas sur le bokeh, la composition est créée de toute pièce et on croise les doigts pour que l’animal soit un minimum à l’écoute. J’en fais souvent en hiver, quand la saison macro est terminée. J’adore les animaux et ils me le rendent bien. Les mettre en valeur et profiter des séances pour faire des câlins et s’amuser avec : je suis aux anges. Le plus fatiguant dans ce domaine c’est l’installation du studio. Je fais cela dans mon séjour, donc il faut déménager des meubles, installer le fond noir et préparer les boites à lumière, etc…

J’utilise mon appareil sur trépied et je déclenche avec une télécommande. Donc tout est installé et réglé avant l’arrivée du modèle du jour. Et pour la déco, on me prête ou j’achète du matériel dans des magasins de bazar… Je fais souvent des recherches sur le Leboncoin aussi. J’aime jouer sur différents thèmes pendant mes séances…

Maryline Roher5

Tu m’as dis être amatrice de Photothérapie : peux-tu expliquer aux lecteurs ce que c’est et qu’est ce que ça t’apporte personnellement ?

La photo est une vraie échappatoire. Quand on se focalise sur ce que l’on fait, on ne pense plus à rien, on est concentré sur l’instant T. J’ai été gravement malade et je pense que la photographie m’a permis de ne pas m’écouter et de continuer à être active, au delà des traitements lourds. Je peux remercier du fond du cœur mon mari pour m’avoir appris les bases et pour m’avoir donné goût à la photo, car je pense sincèrement que cette activité m’a sauvée et m’a permise de faire des rencontres humaines extraordinaires. Je me suis enfin trouvée !

Maryline Roher 6

Pour finir, que peut-on te souhaiter pour la suite ? Des projets en tête ?

De rester en vie ! 😀 Plus sérieusement, continuer dans ma lancée… Je ne souhaite rien d’autre à part découvrir, apprendre et vivre des moments d’amitié et de joie. Les projets ? Voyager… pour découvrir de nouveaux papillons, de nouvelles fleurs… La vie est simple, mais trop souvent nous insistons à la rendre compliquée.


Un grand merci à Maryline Roher pour m’avoir accordé cette interview et pour le partage de sa passion. N’hésitez pas à partager l’article autour de vous pour faire connaître son magnifique travail. Si vous connaissez également des photographes de talent (ou que vous êtes vous-même photographe confirmé), vous pouvez me contacter via le formulaire afin d’apparaître dans cette série d’interviews.


Maryline-Roher-300x300

Maryline Roher

Grande passionnée de la nature et des animaux…

“Nous devons apprendre à respecter la vie sous toutes ses formes: il ne faut détruire sans raison aucune de ces herbes, aucune de ces fleurs, aucun de ces animaux qui sont tous, eux aussi, des créatures de Dieu. ” Monod Théodore

Site internet

  • Bonjour Adrien,
    Toutes vos interview sont menées du main de maître, bravo!
    Merci pour ces bons moments, leur histoire et leurs photos.
    Bonne continuation.

  • Bonjour Adrien,

    Je ne suis pas un spécialiste de la photo de Nature et encore moins de macrophotographie mais j’aime toujours lire les interviews d’autres photographes qui nous partagent leur histoire, leur pratique et les choses qui les inspirent.

    Merci pour cette interview. Les photos sont également magnifiques.

  • Bonjour Adrien,
    grâce à ta nouvelle interview je redécouvre cette photographe que la revue Macrophotographie m’avait déjà permis d’apprécier et en particulier ses belles photos de mantes religieuses.
    Bonne continuation !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    apprenez la photo animalière sur youtube

    Des dizaines de vidéos pour apprendre la photographie animalière et de nature à travers plusieurs thèmes :

    >
    Partagez239
    Tweetez
    Enregistrer